Bienvenue sur le site du Syndicat Sud Education Aveyron


Un syndicat qui s’oppose résolument au néo-libéralisme : austérité budgétaire, précarité, flexibilité, mise en concurrence des établissements et des écoles.


Un syndicat qui, au-delà des enseignant-es et autres personnels de l’éducation nationale, lutte avec les chômeur-ses, les précaires, les mal-logé-es, et les sans-papiers, en participant activement aux mouvements sociaux : grèves, manifestations,...


Adresse du local  : 100 avenue de Toulouse 12000 RODEZ 


Tél  : 05 65 75 99 96


Permanences : jeudi


jeudi 18 janvier 2018

Jour de carence : injustice et punition !

Un groupe de travail s’est réuni ce 16 janvier afin d’étudier la circulaire sur la mise en place du jour de carence dans la Fonction Publique.

Avant d’entrer dans les détails techniques de cette circulaire largement calquée sur celle de 2012 lorsque le jour de carence avait été pour la première fois mis en place à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, la plupart des organisations a rappelé en propos liminaire leur opposition au principe même de la journée de carence.


Solidaires a précisé que son opposition concernait le secteur public comme le secteur privé. Les agents n’ont pas à être pénalisés financièrement pour un arrêt maladie dûment justifié par un certificat médical.

Ce rétablissement du jour de carence apparaît notamment comme une nouvelle attaque contre le pouvoir d’achat des fonctionnaires déjà fortement ciblés avec le gel du point d’indice, la hausse de la CSG à peine compensée mais aussi le report de PPCR.

Par ailleurs, il faut également noter que cette mesure sera particulièrement discriminante puisque plus de 60% des agents sont des femmes. A l’heure de l’égalité femme/homme décrétée grande cause nationale, on pourrait mieux faire.

Solidaires a également dénoncé la volonté farouche du gouvernement à rétablir cette mesure qui n’a d’autre but que de stigmatiser encore et toujours les fonctionnaires, laissant entendre que le taux d’absentéisme est fort dans la Fonction Publique (alors que différentes études montrent l’inverse, voir encart) et qu’il est temps de mettre tout le monde au pas et notamment d'aligner avec le secteur privé (en oubliant soigneusement de préciser que 2/3 des entreprises prennent en charge cette journée de carence par le biais d’accords d’entreprises).

Fonctionnaire bashing encore et toujours !


Cette mesure contrairement à l’affichage et à la communication gouvernementale ne rapportera rien à l’Etat ou si peu en comparaison du déficit, mais coûtera en gestion, allongera très probablement à nouveau les arrêts maladies (cela avait été le cas lors de la première mise en place du jour de carence avec une baisse des arrêts courts mais une augmentation des arrêts longs). Sans parler du fait que les agents publics sont particulièrement en contact avec le public et qu’inciter les agents à travailler en étant malades (certains n’auront pas les moyens de perdre une journée de salaire) n’est pas une manière d’enrayer les épidémies …

Solidaires a par ailleurs également indiqué que la question de la prise en charge de la journée de carence ne pouvait être renvoyée, à son sens, à la Protection Sociale Complémentaire.

En bref, cette mesure sera injuste, contre-productive, inutile et coûtera cher aussi bien aux agents qu’à l’administration !


Au-delà de ces éléments de principe, des points techniques ont été soulignés au cours de la réunion :

  • concernant le fait que les agents en ALD soient soumis à la journée de carence (à partir de quand, combien de fois…),

  • sur la non application de la mesure aux agents en astreinte le week-end,

  • sur des éléments techniques entourant la prolongation des arrêts maladie (arrêt puis reprise du travail puis nouvel arrêt en lien avec le premier moins de 48 heures après la reprise)

  • sur les éléments de rémunération non versés dans le cadre de la journée de carence.

    Une partie des éléments va faire l’objet de discussions et d’éventuelles précisions dans la version définitive de la note.

    Non aux idées reçues !

    Les agents de la fonction publique sont en moyenne plus âgés que ceux du privé.

    La fonction publique est féminisée à 62%, le privé à 42%.

    Les agents du public travaillent plus souvent les week-end et la nuit, et sont plus souvent au contact du public.

    Avec un taux d'absentéisme comparable à celui du privé, si l'on compare toutes choses égales par ailleurs, les agents du public sont donc loin de l'image que veulent leur coller certains.

Source : communiqué de Solidaires


Actualités syndicales aveyronnaises

jeudi 11 janvier 2018

NON à l’injuste et l’inégalitaire système de retraite à points

Le candidat Macron avait promis de supprimer tous les régimes de retraite, de les remplacer en 2018 par un seul régime dit à points.
Le Conseil des Ministres a nommé Jean-Paul Delevoye Haut-Commissaire à la réforme des retraites, pour le mettre en place, probablement plutôt début 2019, afin de (...)

jeudi 21 décembre 2017

Baisse drastique des postes aux concours de l’enseignement

une logique budgétaire qui prime sur l’intérêt des élèves et des personnels
5 833 postes sont proposés aux concours externes de l’enseignement secondaire 2018, contre 7 315 en 2017 (dont 1602 n’ont pas été pourvus). Le gouvernement supprime donc 2580 postes aux concours du 2nd degré, soit une baisse de (...)

jeudi 21 décembre 2017

Financement de l’école privée sur fonds publics

Financement de l’école privée sur fonds publics
ET UN CADEAU À L’ENSEIGNEMENT PRIVÉ, UN !
10 millions d’euros. C’est le montant que le gouvernement vient de subtiliser à l’enseignement public dans un petit arrêté publié en catimini au journal officiel le 6 décembre dernier*. Ces 10 millions d’euros sont (...)

vendredi 15 décembre 2017

Pétition pour FLE Collège d ’Onet le Château

Pétition envoyée par Elisabeth Bispo, prof de *Français langue étrangère au collège des 4 Saisons.
Je crois que vous connaissez tous mon attachement pour les élèves nouvellement arrivés en France.
Je me tourne vers vous parce que le dispositif Français Langue Étrangère du Collège des Quatre Saisons (...)

jeudi 14 décembre 2017

Les Services Civiques, pour SUD éducation, c’est non !

Des super-bénévoles pour faire tourner les établissements scolaires ?
Dans l’Éducation Nationale, un personnel sur cinq travaille sous contrat précaire, renouvelable d’année en année, sans bénéficier des mêmes droits que leurs collègues fonctionnaires. Ces personnels effectuent des missions (...)

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 février 2011 - CREATION D’UN COLLECTIF DE DEFENSE DE NOS ECOLES A MILLAU

Un collectif de défense des écoles du premier degré et du second degré se met en place afin (...)

7 février 2011 - Actions Millau

Pour contrer les réductions inédites des dotations horaires des établissements, les personnels (...)