Avon : ils dénoncent des cas de harcèlements à l’Education nationale

dimanche 4 décembre 2016

Félicitation aux camarades du 77 et du 94 .
Voilà qui augure bien de Sud educ 77... dont la création vient d’être validée en conseil fédéral ce jeudi .

Philippe à la CE

lls entendaient dénoncer les cas de harcèlement moral dans les établissements scolaires, jugés de plus en plus fréquents. C’est en tout cas ce qu’affirme le syndicat Sud Education, qui organisait ce jeudi midi une manifestation de soutien pour Gladys, une adjointe administrative du lycée Uruguay France d’Avon, qui se dit victime depuis presque un an. Elle a porté plainte contre un des responsables de l’établissement. Le dossier sera jugé le 12 décembre 2017, au tribunal de Fontainebleau. « On compte des dizaines d’exemple en Ile-de-France, assure Philippe Potard, du syndicat Sud Education. Mais peu de dossiers aboutissent car les employés harcelés n’ont pas toujours le courage d’aller jusqu’au bout. »

Justement, ce n’est pas le cas de Gladys, dans la fonction publique depuis 17 ans. « J’ai travaillé à l’inspection d’académie, au rectorat, puis dans un collège. Et je suis au lycée Uruguay France, au service de l’intendance depuis 2007. Jusqu’à présent, je n’avais subi aucun harcèlement et mon travail était reconnu. En octobre 2015, un nouveau responsable est arrivé. Il a voulu réorganiser le service. J’ai jugé, comme d’autres, que cela portait plutôt préjudice au bon fonctionnement de l’établissement. Alors, il a décidé de me mettre au placard. »

Gladys évoque alors « le harcèlement répété, les menaces, les insultes, même par mail ». « J’étais désespérée, assure-t-elle. J’ai dû me mettre en arrêt maladie pendant plusieurs semaines. Après des rendez-vous au rectorat et à la médecine du travail et des mois de souffrance, j’ai eu un entretien constructif avec le rectorat ce 17 novembre. Et je suis convoqué avec le proviseur pour un nouvel entretien, le 6 décembre. J’espère que des mesures concrètes seront prises. Car cette situation est inacceptable. »

Gladys peut compter sur la solidarité de ses collègues. « Tout le service souffre de ces harcèlements qui nous concernent également » dit Viviane. Martine souligne qu’elle a « essayé de calmer la situation, en vain. » A ses côtés figurait aussi Clarisse, victime de faits similaires dans un collège du Val-de-Marne. Contacté, le rectorat n’a pas souhaité commenter cette situation : « Une enquête suit son cours. Laissons faire la Justice. » Jointe par mail, la direction du lycée n’a pour l’instant pas répondu.
leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/avon-77210/avon-ils-denoncent-des-cas-de-harcelements-a-l-education-nationale-01-12-2016-6401058.php


Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois