LETTRE DU 6 JUILLET

dimanche 5 juillet 2015

LETTRE DE SUD EDUCATION 12

Pour nos droits et pour un service public d’éducation égalitaire, dès la rentrée, passons à l’action !

Tract de la fédération SUD éducation pour la rentrée 2015

En France et en Europe les politiques d’austérité attaquent les services publics, les droits sociaux et les solidarités. L’austérité, nous la payons au quotidien, avec un budget qui ne suit pas l’augmentation de la démographie scolaire, des effectifs par classe qui s’accroissent, des conditions de travail qui se dégradent. Nous
l’annoncions dès 2012, et c’est désormais un secret de polichinelle, les promesses de création de postes ne seront pas tenues.
Les inégalités explosent. Nos salaires sont désormais congelés. Pourtant de l’argent, il y en a : les dividendes versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40 ont augmenté de 30% en un an, pour atteindre 56 milliards. Les capitalistes nous coûtent cher !
Les politiques éducatives libérales sont poursuivies et sapent les garanties collectives, augmentent les pressions hiérarchiques et la mise en concurrence. Notre charge de travail ne cesse de s’alourdir, avec la réforme des rythmes scolaires et les différentes réformes statutaires, notamment les nouvelles obligations de service des enseignant-e-s du secondaire. Dernier exemple de la considération du ministère pour les personnels, la mise en œuvre des nouveaux programmes du collège pour tous les niveaux en même temps. Cela va créer des incohérences pour les élèves et imposer une charge de travail colossale pour les enseignant-e-s.
« L’autonomie » (des universités, des lycées, et maintenant des collèges) généralise la concurrence et augmente les inégalités, ...
L’incohérence des politiques ministérielles, entre effets d’annonce et annulations improvisées, balade les personnels ...
Tous les indicateurs montrent que les personnels rejettent très massivement ces politiques ministérielles. Il s’agit maintenant de transformer ce rejet en luttes.
Construire la mobilisation autour de revendications unifiantes :

 Diminution des effectifs par classe !
 Augmentation générale des salaires !
 Réduction du temps de travail !
 Abrogation des contre-réformes !

Lire le tract dans son intégralité et le télécharger :http://www.sudeducation.org/Pour-nos-droits-et-pour-un-service.html

SUD éducation dépose un recours contre la circulaire d’application du décret sur les missions et services des personnels du second degré
Communiqué du 26 juin 2015 et recours administratif envoyé au ministère

Le décret n°2014-940 du 20 août 2014 sur les missions et services des enseignant-e-s dans le second degré, dont le projet avait été adopté le 27 mars 2014 avec les voix de l’UNSA et du SGEN-CFDT et l’abstention des syndicats SNES, SNUIPP et SNEP de la FSU, prendra pleinement effet dès la rentrée de septembre 2015. 
SUD éducation a déposé ce 26 juin un recours contre la circulaire d’application de ce décret, car cette circulaire remet en cause certains des maigres droits définis par le décret.
Un décret inique
SUD éducation a voté contre ce décret notamment :
 -parce que le principe contestable et inégalitaire de l’indemnité est maintenu et même étendu au détriment des décharges horaires ;
 -parce que les nouvelles missions y sont listées sans aucune réduction des obligations de service devant élèves ;
 -parce que des décharges sont supprimées ;
 -parce que le remplacement de l’heure de première chaire par une pondération implique qu’il faudra désormais effectuer 10 heures dans des classes du cycle terminal pour obtenir une heure de décharge pleine alors qu’il en fallait 6 ;
 -parce qu’il rend réglementaires les affectations sur plusieurs communes, qui ne l’étaient pas jusqu’ici ;
 -parce qu’il précise que les services des PE spécialisé-e-s en SEGPA, EREA et ULIS sont de 21 heures alors qu’ils devraient être de 18 heures ;
 -et parce qu’il crée ou maintient des mesures discriminatoires pour les professeur-e-s de lycée professionnel.

Une circulaire illégale
Cette circulaire méconnaît ainsi la hiérarchie des normes, elle crée une contradiction entre une simple circulaire et un décret – texte de niveau juridique supérieur à valeur normative –, elle est donc entachée d’une erreur de droit de nature à fonder son annulation. C’est la raison pour laquelle la fédération SUD éducation a déposé auprès de la Ministre un recours administratif en vue de l’annulation de cette circulaire illégale.
Lire l’article dans son intégralité  : http://www.sudeducation.org/SUD-education-depose-un-recours.html

Pour la suppression de « M@gistère  »

Nous, signataires, demandons sa suppression et exigeons un retour à la formation continue « en présentiel »

Le ministère a imposé, sans aucune concertation, de nouvelles modalités de formation pour les enseignantEs, en instaurant le système de formation numérique à distance « M@gistère ».
Outre que cet « outil » mêle habilement formation et évaluation des enseignantEs, qui sont « notéEs », et peut se transformer en outil de fichage des enseignantEs, il ne correspond pas à l’idée que nous nous faisons d’une formation digne de ce nom.
C’est pourquoi nous demandons sa suppression et exigeons un retour à la formation continue « en présentiel », afin de réfléchir et travailler en coopération sur des thèmes choisis par les enseignantEs, en fonction de leurs besoins réels, et non à partir d’une liste de besoins supposés, établie par la hiérarchie.
Signer la pétition en ligne :http://www.sudeducation.org/spip.php?page=petition&id_article=5995

L’intersyndicale nationale apporte sa solidarité aux six enseignant-e-s du collège Bellefontaine victimes de répression

Ces six enseignant-e-s font l’objet de mutations imposées pour avoir participé à la lutte de 22 jours engagée en décembre par une majorité des personnels du collège Bellefontaine de Toulouse, portant sur les modalités d’application de la réforme REP+ et la reconsidération des emplois précaires dans l’éducation nationale.

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SNEIP-CGT, SUD Éducation, SUNDEP-Solidaires, SNCL-FAEN et SIES-FAEN apportent leur soutien à ces enseignant-e-s et exigent leur maintien sur leur poste au collège Bellefontaine à la rentrée 2015.

Action antifasciste devant le collège « Les gariguettes » à Vergèze
de SUD éducation Gard - Lozère

Bonjour camarades,

Hier, lundi 29 juin, notre syndicat ainsi que Solidaires 30 mais aussi différentes organisations (NPA, AL, FA, CNT, FSU, CGT, PCF) appelaient à protester devant le collège « Les garriguettes » à Vergèze où se tenait un CA en présence d’un élu du Front National.

Une mobilisation s’est construite (réunion échanges le jeudi précédent avec les habitant-e-s de cette petite ville de 8 000 personnes, collage d’ d’affiches, diffusions de tracts aux parents d’élèves) pour aboutir à ce RDV devant les grilles du collège où travaille un de nos militant-e-s, Roland Veuillet.

Nous vous mettons ci dessous différents liens d’articles et vidéos de notre action :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/gard/vergeze-sud-education-ne-veut-pas-voir-des-elus-fn-sieger-au-college-760344.html

http://www.objectifgard.com/2015/06/30/vergeze-lelu-fn-nicolas-meizonnet-pris-en-grippe-par-des-manifestants/

http://www.midilibre.fr/2015/06/29/vergeze-des-militants-anti-fn-manifestent-devant-le-college,1183080.php

Salutations syndicalistes et antifascistes.
SUD éducation Gard - Lozère

Communiqué intersyndical du mardi 30 juin 2015
L’intersyndicale nationale apporte sa solidarité aux six enseignant-e-s du collège Bellefontaine victimes de répression

Ces six enseignant-e-s font l’objet de mutations imposées pour avoir participé à la lutte de 22 jours engagée en décembre par une majorité des personnels du collège Bellefontaine de Toulouse, portant sur les modalités d’application de la réforme REP+ et la reconsidération des emplois précaires dans l’éducation nationale.
Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SNEIP-CGT, SUD Éducation, SUNDEP-Solidaires, SNCL-FAEN et SIES-FAEN apportent leur soutien à ces enseignant-e-s et exigent leur maintien sur leur poste au collège Bellefontaine à la rentrée 2015.
http://www.sudeducation.org/Solidarite-avec-les-6-de.html

SOLIDAIRES

Contre l’austérité, solidarité avec le peuple grec
Communiqué adopté par le Comité national de Solidaires réuni ce 1er juillet 2015
Les gouvernements européens et le FMI ont décidé d’empêcher résolument le peuple grec de choisir son avenir.
En refusant la renégociation de la dette, ils assèchent depuis des mois les finances publiques.
En faisant pression pour des réformes d’austérité et donc d’appauvrissement supplémentaire de la population, ils refusent l’application des mesures pour lesquelles les Grec-ques se sont exprimé-es.
Et aujourd’hui ils décident de pratiquer le chantage ouvert pour faire pression sur le référendum qui aura lieu dimanche.
C’est aussi un avertissement et une menace de la Troïka en direction des autres peuples.
Nous aussi nous refusons que l’austérité et la baisse des dépenses publiques soient le seul horizon des politiques européennes et donc françaises. Nous aussi nous refusons la volonté autoritaire et anti-démocratique de mettre à genoux les classes populaires.
L’Union syndicale Solidaires appelle ses militant-es et les salarié-es à se rassembler en solidarité avec le peuple grec, partout où des initiatives seront organisées dans les jours qui viennent. Elle exige du gouvernement français et des autorités européennes le renoncement à ce qui n’est rien d’autre qu’un coup d’état financier.
Lire l’article :http://www.solidaires.org/article51397.html

Journée de mobilisation interprofessionnelle le 8 octobre 2015
CGT, FSU, Solidaires appellent à une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle le 8 octobre 2015

Durant toute cette année, les salarié-es et retraité-es se sont mobilisé-es à plusieurs reprises dans les secteurs professionnels et au plan interprofessionnel pour exprimer leurs attentes, leur exaspération grandissante face à une situation économique et sociale qui ne cesse de se dégrader et pour exiger une autre répartition des richesses qu’ils produisent.

Ces dernières semaines encore, des mobilisations, souvent unitaires, ont été menées par les salarié-es et les retraité-es, exigeant leur juste dûs, autour de luttes sur les salaires et pensions. Des actions se sont développées pour exiger de travailler mieux et moins, d’améliorer les conditions de travail et de réduire la durée du temps de travail, contre les licenciements, pour exiger aussi la pérennisation et la conquête de nouveaux droits (retraites, protection sociale, garanties collectives), le développement des services publics et la relance industrielle. Cédant aux pressions des puissances financières, au MEDEF, aux injonctions de Bruxelles, le gouvernement déroule une politique qui remet en cause notre modèle social assis sur l’égalité, la justice et la solidarité.

Accompagnées par une bataille idéologique inédite, des politiques pour l’emploi se traduisent trop souvent par des mesures de régression sociale qui vont impacter tous les salarié-es.
Les organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires convient toutes les organisations syndicales et les organisations de jeunesse pour une réunion fin août afin d’échanger sur l’analyse de la situation sociale, économique et politique et
d’évaluer les champs sur lesquels des initiatives communes pourraient être envisagées.

Lire l’article dans son intégralité :http://www.solidaires.org/article51386.html

La réforme territoriale : Pour mieux comprendre ce qui nous attend !
Aujourd’hui, il n’est pas un service de la fonction publique qui n’ait pas entendu parler de l‘ATE  : Aménagement Territorial de l’Etat.
Solidaires considère que pour bien comprendre ce qui se trame derrière ces trois lettres, il est nécessaire d’avoir une vision globale du projet gouvernemental pour bien cerner que ce qui est proposé est un profond changement de notre paysage administratif intégré dans un nouveau paysage territorial.

Lire et diffusuer le quatre pages : http://www.solidaires.org/IMG/pdf/4PagesReformeTerritoriale1-1.pdf

Bonnes vacances !!! et à très bientôt !


Documents joints

Lettre Sud Education 12 du 6 juillet
Lettre Sud Education 12 du 6 juillet

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois