LETTRE SUD EDUCATION 12 du 10 septembre

jeudi 10 septembre 2015

LA LETTRE DE SUD EDUCATION 12
JEUDI 10 SEPTEMBRE 2015

Tous et toutes en grève le 17 septembre !
La Fédération SUD Éducation appelle tous les personnels à la grève

Le 17 septembre doit être l’occasion de se mobiliser dans l’unité pour refuser les contre-reformes et revendiquer les moyens dont nos écoles et établissements ont besoin, pour reprendre la voie des conquêtes sociales.
Réforme du collège : la combattre et revendiquer un autre projet
SUD Éducation, comme une majorité de personnels, reste fermement opposé à « la réforme du collège 2016 », car derrière un écran de fumée pédagogique, cette réforme est avant tout structurelle et économique. Face à la volonté du ministère de passer en force après deux grèves en mai et juin dernier, il faut renforcer et élargir la mobilisation pour obtenir l’abrogation de cette réforme.

  • Celle-ci renforce « l’autonomie des établissements  », qui est en fait celle des chef-fe-s d’établissements, puisque les horaires des matières seront modulables et globalisés par cycle.
  •  Ce qui sera enseigné variera considérablement d’un établissement à l’autre, accentuant les inégalités sociales et territoriales.
  • Le traitement de la difficulté scolaire est renvoyé en dehors de la classe avec des solutions comme l’aide personnalisée qui ont montré leur inefficacité dans le primaire et au lycée. Dans cette réforme le pédagogique n’est qu’un habillage. Elle est à l’opposé du projet de collège porté par SUD éducation, qui s’inscrit dans la perspective d’une école polytechnique pour toutes et tous, égalitaire et reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices. Statuts, conditions de travail, c’est tou-te-s ensemble qu’il faut lutter ! Pour gagner, il est indispensable d’étendre la mobilisation au-delà du collège et de revendiquer les moyens qui sont un préalable à toute amélioration du système éducatif.
  • Cette réforme est liée directement à la modification statutaire du 2nd degré contre laquelle SUD éducation a voté dans les instances en 2014.
  • Accepter cette réforme, c’est aussi accepter en collège, puis en lycée, une aggravation de la charge de travail des personnels, avec la participation à des conseils collège-école, conseils de cycles, de niveaux...
  • C’est aussi accepter la division des personnels, avec la mise en place de divers référent-e-s à tous les niveaux, nommé-e-s par l’administration, et qui risquent d’être de véritables petit-e-s chef-fe-s.
  • De plus, la « réforme du collège », comme celles des rythmes scolaires et du lycée, va accentuer les inégalités entre établissements, mettre les collègues en concurrence, accentuer les hiérarchies intermédiaires. Ne pas combattre cette réforme, c’est aussi accepter ces réformes précédentes dont nous demandons toujours l’abrogation.
  • Le bilan de la réforme des rythmes scolaires est catastrophique tant pour les enseignant-e-s que pour les élèves : remise en cause des statuts, confusion entre périscolaire et scolaire, municipalités intrusives, fatigue, etc. Son abrogation est toujours d’actualité.
  • Depuis 5 ans les salaires sont bloqués pour tous les fonctionnaires, dans un contexte d’austérité qui met à mal services publics, droits sociaux et solidarités. Le 17 septembre doit être l’occasion de se mobiliser dans l’unité pour refuser les contre-reformes et revendiquer les moyens dont nos écoles et établissements ont besoin :
  •  Une réduction du nombre d’élèves par classe en école, collèges et lycées avec des plafonds nationaux et des créations de postes à la hauteur des besoins.
  •  Une diminution du temps de travail de tou-te-s et du temps de service devant élèves pour les enseignant-e-s, qui favorise la concertation et le travail en équipe.
  •  Des mesures spécifiques pour l’éducation prioritaire en matière d’effectifs et de temps de service.
  •  L’augmentation générale des salaires.
  •  Un autre projet pour l’école, égalitaire et émancipateur. Débattons en assemblée générale des suites à donner au 17 septembre ! Nous appelons tous les personnels à lutter ensemble contre toutes ces réformes, pour reprendre la voie des conquêtes sociales.

L’appel de l’intersyndical du 17 septembre :http://www.sudeducation.org/Reforme-du-college-appel-6011.html

La pétition pour Un autre collège et l’abrogation de la réforme : http://www.unautrecollege2016.net/

SOLIDAIRES

[bleu violet

Le rapport Combrexelle c’est la tarte à la crème de la simplification nécessaire du code du travail …...
C’est sans surprise que l’Union syndicale Solidaires a pris connaissance du rapport de la commission présidée par l’ancien Directeur général du travail Combrexelle sur la négociation collective, le travail et l’emploi.
Il faut dire que le terrain avait été longuement préparé ces derniers mois. Tout d’abord avec la parution opportune du livre de MM. Badinter et Lyon-Caen sur le code du travail, le premier découvrant le droit social et voulant lui couper la tête et le second renonçant désormais à le défendre. Puis dans une second temps avec la classique parution des rapports des sempiternels cercles libéraux dont le seul objet depuis des années est d’ânonner à longueur d’interventions médiatiques les prêches capitalistes et de fournir aux plateaux télés une cohorte de prétendus experts. Enfin le gouvernement et le président avaient eux aussi donné le ton de la commande dans des interventions successives aux universités d’été du Medef et du PS ou devant les médias.
Le rapport Combrexelle c’est donc la volonté de poursuivre l’inversion de la hiérarchie des normes en ouvrant largement le champ de la négociation dans les entreprises et privilégier les accords d’entreprise au détriment des droits collectifs fixés par la loi. De ce fait c’est augmenter les inégalités entre les travailleuses et les travailleurs selon leur lieu de travail, sa taille, les rapports de force. Dans un contexte de crises c’est renforcer le chantage pour les seuls intérêts du patronat et entretenir la confusion sur des prétendus intérêts communs alors qu’il ne s’agit que d’entériner des reculs sociaux.
Le rapport Combrexelle c’est aussi la tarte à la crème de la simplification nécessaire du code du travail, non pas pour supprimer les nombreuses exonérations et exemptions au profit des patrons mais surtout pour réduire les droits collectifs des travailleuses et travailleurs. C’est la suite logique pour celui qui a tout fait pour démanteler les services de l’inspection du travail.
Pour l’union syndicale Solidaires qui lors de son audition a proposé de nombreuses pistes ( http://www.solidaires.org/article51...) discuter de la négociation collective ne peut être une finalité en tant que telle ; c’est par le renforcement du syndicalisme et en particulier celui que nous défendons, de transformation sociale, que nous pourrons construire le progrès social. La journée du 8 octobre 2015 au côté de la CGT et de la FSU participera à la construction du rapport de force nécessaire pour faire reculer le gouvernement et le patronat.
Le communiqué : http://www.solidaires.org/article51700.html

Un toit pour tous ! Non aux expulsions !
Mercredi 9 septembre RV 16h à Stalingrad
Départ 17h vers Place Clichy et St Augustin
MARCHE de solidarité avec les expulsés et les sans toit
Un toit pour tous !

Réfugiés, sans papier, immigrés, français,… personnes ne doit être laissé à la rue. Un toit pour toute personne à la rue en principe c’est la loi, sous la responsabilité du Préfet (article L 345-2-2 et 2-3 du code de l’action sociale).
L’État la bafoue, alors même que 2 640 000 logements sont vacants, qu’il détient 11 millions de m2 de locaux vacants, que la France n’a jamais été aussi riche, que les politiques du logement encouragent la spéculation et le logement cher, au détriment du logement social et des classes populaires !

Non aux expulsions !

Tout l’été le Gouvernement et les préfets ont envoyé la police expulser les habitants de bidonvilles, de campements, de locaux et de logements vides, et des locataires de HLM, de marchands de sommeil, de bailleur privé…
Le plus souvent, les expulsés tout comme les milliers de réfugiés, ont été abandonnés à la rue, sur le trottoir, sans même un hébergement car il n’y a plus de place, alors même que des milliers de réfugiés arrivent !
Certains résistent et s’organisent malgré la répression : des collectifs sont créés, des campements sont installés, des immeubles vides sont occupés…

AMASSADA DE ST VICTOR
Des nouvelles de ST Victor
Ce week-end fut sans conteste une splendide fête et une superbe mobilisation contre le transformateur aux mille éoliennes. Environ un millier de personnes sont passés dans le village et sur le site de l’Amassada pour participer aux multiples conférences, tables rondes, pièce de théâtre, concerts, bals traditionnels, banquets, lectures de poésies et de contes, projection cinématographique, ateliers divers et variés de montage d’une éolienne artisanale et de construction de pierre sèche...
La lutte vient de prendre une nouvelle dimension, touchant de très nombreux rouergats et débordant allègrement des limites de notre région. Ces quelques jours ont exprimé, dans une ambiance chaleureuse et conviviale, notre manière de lutter, la joie et la détermination qui émanent de ceux qui ne se résigneront jamais à ce que leur territoire devienne une zone industrielle de l’électricité. Nous remercions tous ceux qui d’une manière ou d’une autre ont apporté leur pierre à ce superbe édifice. La liste en serait trop longue tant cette réussite est une oeuvre collective au sens le plus plein du terme. C’est également de cette manière que nous menons et mènerons cette lutte : par la mobilisation populaire des habitants et de ceux qui les soutiennent. Mobilisation qui nous donne force, confiance et courage, et grâce à laquelle nous vaincrons !

Côté communication, les journalistes de France 3 nous ont gratifiés d’un reportage des plus corrects...

http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/aveyron/aveyron-protestation-contre-un-projet-d-eoliennes-796415.html

Le blog : http://douze.noblogs.org

LECTURES

Voici, voilà, après quelques jours de congés de rab, le bulletin « et voilà » numéro 38 d’août 2015 des conditions de travail et de la santé au travail de la commission de l’Union syndicale Solidaires à destination de l’ensemble des militants et militantes impliqués dans la santé au travail.

L’équipe du bulletin remercie tous les contributeurs et contributrices de ce numéro.

Comme toujours, vous pouvez toujours adresser toutes propositions d’articles, informations sur les luttes en cours, annonces de colloques et de parutions, idées et critiques à etvoilaletravail solidaires.org

Pour s’abonner ou se désabonner de ce bulletin c’est la même adresse.
Pour consulter les anciens numéros c’est ici : http://www.solidaires.org/rubrique3...
Notre prochain numéro est programmé pour fin septembre, début octobre 2015

Bonne rentrée !

Toutes les infos  : http://www.solidaires.org/article51699.html

Et voilà c’est tout pour cette semaine !!


Documents joints

Lettre Sud Education 10 septembre
Lettre Sud Education 10 septembre

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois