LETTRE SUD vendredi 20 septembre

vendredi 20 septembre 2013

Lettre SUD 12 du vendredi 20 septembre 2013

Déclaration liminaire générale de la Fédération SUD éducation – Solidaires CSE du 19 septembre 2013

La Déclaration liminaire à ce premier CSE de l’année nous offre l’occasion de faire un retour sur cette rentrée scolaire, la première à avoir été préparée par vous, Monsieur le Ministre. Un an après le lancement de la « refondation », malgré quelques correctifs, la politique éducative du ministère demeure fondamentalement en continuité avec les précédentes.

Et de façon fort significative, ce premier CSE correspond à une journée de grève et de manifestation dans le premier et le second degré, à l’appel d’une intersyndicale CGT, FO, SNES, SNUIPP, SUD EDUCATION

Votre politique poursuit l’école du socle commun et des compétences, l’adaptation de l’école aux exigences du marché, la dégradation des conditions de vie et de travail des personnels, la territorialisation du service public (à commencer par l’enseignement professionnel) et la précarisation. Elle s’inscrit dans le cadre de la politique d’austérité poursuivie par le gouvernement pour répondre aux exigences du patronat.

Lire la suite : http://www.sudeducation12.org/a-la-une/

Fachos, machos : hors de nos murs !

Après avoir participé à une manifestation contre l’université du Front National à Marseille le samedi 14 septembre 2013, les jeunes militantes Julie et Sophia sont devenues la cible de "tweets" haineux émanant vraisemblablement de militants d’extrême-droite. Ces messages postés sur twitter, d’une violence extrême, mêlent menaces de viol et d’agressions physiques, insultes à caractère sexiste, raciste et antisémite.

Après l’affaire similaire qui a concerné Rokhaya Dialo, les femmes sont encore une fois victimes d’un acharnement d’une exceptionnelle gravité, en raison de leurs engagements, de leurs idées et parce que ce sont des femmes.

Lire la suite de l’article en cliquant sur le lien ci-dessous :http://www.sudeducation12.org/cap-sud-le-journal/lettre-sud/article/fachos-machos-hors-de-nos-murs


1er DEGRE

1) Rythmes scolaires, encore et toujours !

- Le projet Peillon génère de grandes inégalités dans l'offre éducative pour les enfants : communes riches/commune pauvres, rurales/urbaines, priorités politiques des municipalités...Nous voulons que l'égalité dite « républicaine » soit assurée, que tous les élèves aient la même formation. Un encadrement national des activités périscolaires est nécessaire, définissant des champs d'activité obligatoirement proposés à tous les élèves, quelles que soient les variables locales.

- Dans le projet Peillon rien n'interdit aux associations à caractère religieux d'intervenir dans le cadre du « périscolaire » Nous exigeons que la laïcité soit assurée dans les écoles.

- Pour pouvoir fonctionner le projet Peillon va multiplier les emplois précaires. Nous refusons la précarisation des emplois et nous voulons des personnels formés et des emplois statutaires.

- Dans le projet Peillon, le morcellement des activités ne permettra pas aux intervenants extérieurs ponctuels d'avoir une vision globale de l'éducatif. Nous voulons que les enseignant-e-s soient moteurs des activités et permettent une approche réellement éducative.

Propositions de Sud Education

- Garder le temps éducatif dans le cadre de l’Éducation nationale. Ce qui n'empêche pas l'apport d'intervenants extérieurs.

Vouloir réformer les rythmes scolaires nécessite une réflexion plus large sur l'école et nécessite des préalables :

 - Réduire les effectifs par classe.

- Aménager les programmes. Alléger les contenus pour laisser du temps à la manipulation, l'expérimentation, la recherche...et inscrire dans les programmes la possibilité du travail coopératif , de la pédagogie de projet...

- Différencier le temps de l'enfant de la maternelle et de l'élémentaire. Repenser les horaires du matin en aménageant un temps d'accueil suffisamment long pour une mise en route en douceur.

- Différencier le temps de travail des PE devant élèves du temps d'enseignement pour les élèves.

Pour les PE : 18 h devant élèves + 6 h de concertation, travail en équipe...

Conséquences : plus de maîtres que de classes, plusieurs maîtres par groupe élèves, renforcement du travail en équipe, regard croisé sur les élèves et les pratiques...

A SUD Education, nous voulons aussi réfléchir à une autre école dans une autre société. Question rythmes scolaires et rythmes des enfants il faut poursuivre la réflexion et s'enrichir des travaux des chronobiologistes, chercheurs en sciences cognitives...

Réduire la journée. L'adapter réellement au rythme de l'enfant : temps de repos, temps calmes, « temps pour ne rien faire », démarrage tardif et progressif le matin, concept de temps mobile..

Organiser la semaine autrement : 5 voire 6 jours. Une école ouverte tous les jours ? Pourquoi pas une possibilité pour les élèves et les familles de choisir entre le mercredi et le samedi matin, par exemple sous forme d'inscription à des ateliers.

Ne pas dépasser 7 semaines de travail d'affilée. Organiser l'année en 6 périodes ? Des vacances plus longues l'hiver quand la fatigue est plus grande, plus courtes l'été ?

Donner du temps pour les apprentissages. Retour à la notion de cycle (2 à 4 ans par cycle, sans pénalité pour les élèves), déconstruction de la classe par groupe d'âge, organisation des classes par cycle...

 

2) Mineurs isolés étrangers, soyons vigilants !

 Les polémiques politiques de cet été sur le sujet des Mineurs Isolés Etrangers, cache une réalité qui touche des jeunes scolarisés dans nos établissements qui se retrouvent sans aucune ressource quand le service d'Aide Sociale à l'Enfance décide de ne plus les prendre en charge,

Si la minorité du jeune est mise en doute, on fait vérifier son acte de naissance ou autre document d'identité à la Police de l'Air et des Frontières (PAF)

Si la PAF conteste l'authenticité de ces papiers, sont alors pratiqués des tests médicaux sur les jeunes (radio du poignet, examen dentaire et de l'appareil génital (sic)). A notre connaissance, dans le 22 tous les tests médicaux ont conclus à la majorité des jeunes, y compris pour un jeune angolais dont les papiers ont été par la suite authentifiés.

Le processus de recherche de majorité, défini plus haut a été formalisé par la circulaire Taubira, datée du 31 mai 2013. Le problème, c'est qu'une fois qu'ils sont sortis des dispositifs ASE, ils se retrouvent dans un vide juridique : majeurs pour les CG, mineurs pour toutes les administrations (y compris l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) et organismes d'aide.

Néanmoins, les pratiques de la circulaire Taubira sont contestables et contestées du point de vue juridique. De nombreuses jurisprudences existent qui vont dans le sens d'une reprise en charge par les conseils généraux.

La circulaire Taubira prévoit une répartition sur toute la France des Mineurs Isolés Étrangers qui arrivent dorénavant. Cela veut dire que tous les départements sont concernés.

Pour plus d'information, un site très bien renseigné : http://infomie.net/

N'hésitez-pas à contacter le Défenseur des Droits en complétant le formulaire en ligne. Ils peuvent être très réactifs: http://www.defenseurdesdroits.fr/

 

2d DEGRE

1) Les Régions veulent mettre la main sur l’éducation

Communiqué de la fédération SUD éducation du 19 septembre 2013

Le jeudi 19 septembre s’est ouvert le congrès de l’Association des Régions de France (ARF), sur le thème « Rentrée scolaire 2013 : Les Régions et l’an I de la refondation de l’école ». La loi d’orientation pour l’école et l’ensemble des politiques éducatives actuelles tendent à territorialiser de plus en plus l’éducation, poursuivant le démantèlement du service public et préparant sa privatisation, au détriment de l’égalité. Les Régions s’inscrivent dans ce processus, revendiquant une part toujours plus grande dans la définition des politiques éducatives.

Les Régions s’en félicitent : désormais elles vont « arrêter la carte des formations professionnelles initiales qu’elles soient en lycée professionnel (et agricole) ou en apprentissage ».

Lire la suite de l’article sur :

http://www.sudeducation12.org/second-degre/article/les-regions-veulent-mettre-la-main

2) Des postes de profs  - de septembre à juin - sur Pôle emploi !!
Wanted ! Professeur(e) CFA enseignement professionnel en compta-gestion pour des classes de BTSA - en CDD, of course !
Professeur(e) d'EPS - en CDD, natürlich !
Professeur(e) de technologie - en CDD, mais c'est bien sûr !
etc, etc. : on recherche des profs - cdistes - dans tous les domaines, à pôle emploi...

 

3) Clip Vidéo Solidaires Retraites
à voir  et revoir sur :
http://www.dailymotion.com/Solidairesnational


Agenda militant

1) Les « jeudis en question »
Le jeudi 26 septembre débat sur la démocratie à St Christophe à 20h34 précises au café relais du vallon, avec le collectif « inversons la campagne »

 
2)
Sortir du supermarché
En clôture de cette semaine du bio, le samedi 28 septembre, à la salle des fêtes d'Onet-le-Château, l'opération «Consommer autrement, sain et local » est organisée par le réseau Sortir du supermarché  et par les groupements d'achats sur les produits locaux de proximité.

     À 14 h, tables rondes participantes, débats- informations, retours d'expériences, goûter offert;

     À 17h 30, intervention de Christian Jacquiau, auteur de « Les Coulisses de la grande distribution » et « Les Coulisses du commerce équitable ».

 

3) Bourse locale d’échange :
 Le 28 septembre à16h à la Maison des Associations de Rodez, (avec le SEL) ; et discussion sur la démocratie à 18 avec le collectif « inversons la campagne.

 

4) Semaine d'action du 14 au 22 septembre 2013 :
Non à la disparition des associations !
Les associations citoyennes organisent une
Voir les sites www.associations-citoyennes.net et www.nondisparitionassociations.ne

 

5) Réunion publique :
Mercredi 2 octobre, 20h30, salle Montaigne Parking Foch. Assemblée citoyenne à l’appel du Parti de Gauche pour parler démocratie locale et élections municipales.

6) La lutte continue pour nos retraites !!Le 5 octobre, rassemblement à Rodez en fin de matinée place Charles de Gaulle (préfecture) à l’appel de l’intersyndicale et d’Attac (et le PG ?). Les détails vous seront donnés plus tard…


Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois