LETTRE SUD vendredi 21 février

vendredi 21 février 2014

Reconnaissance d'un burn out en maladie imputable au service :

 
Une première dans l'éducation nationale : reconnaissance de la responsabilité de l'organisation du travail et de la dimension collective d'une galère individuelle

Marie, une enseignante de 43 ans, très engagée dans son travail, se retrouve, ce jour du 22 mars 2013, « arrêtée »… Totalement incapable d’aller à travailler. Crises d’angoisse, insomnies, perte de moyens… Elle présente tous les symptômes tristement connus du fameux « burn-out ». Le médecin de prévention lui conseille de demander un arrêt longue durée pour maladie mentale.
Contre l’avis de tous, cette enseignante en bac Professionnel décide cependant de demander une reconnaissance de son épuisement professionnel en « Maladie Imputable au Service ». S’engage alors une procédure longue et incertaine. Rapports, contre-expertise psychiatrique, levée du secret professionnel et médical, commission de réforme… Contre toute attente, le 22 juillet dernier, cette reconnaissance lui est accordée par l’Education Nationale, une première dans le monde  enseignant…

Reportage à écouter au lien suivant :

http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-%C2%AB-professeur-a-l%E2%80%99arret-%C2%BB-2014-02-17



1er DEGRE

Extraits de la Déclaration de la Fédération Sud Education au CSEN du 13 février

SUD éducation revendique des rythmes scolaires établis en concertation avec les personnels, qui garantissent l’égalité de traitement des élèves sur tous les territoires et ne sacrifient pas l’école aux intérêts des entrepreneurs de tourisme.

…Le constat que les postes créés dans le primaire et le secondaire ne couvriront pas les augmentations d’effectifs d’élèves à la rentrée prochaine est vécu de façon particulièrement douloureuse dans les académies caractérisées par de fortes densités scolaires et par une concentration importante des difficultés sociales et scolaires.

De façon plus grave peut-être encore, les établissements ZEP font les frais de la politique de l’éducation prioritaire : quelques dizaines d’établissements entreront à la rentrée prochaine dans le dispositif REP + et bénéficieront des avancées que constituent les pondérations… Ainsi, malgré les médiatiques annonces du ministre affichant la « priorité au prioritaire », la continuité avec le gouvernement précédent est frappante avec augmentation des embauches de contractuel-le-s, explosion du nombre de contrats aidés sur des temps partiels imposés, non-titularisation des AVS, recrutements sur entretien, contractualisation des moyens alloués...

Sur le front des salaires, les années passent, mais le point d’indice est désespérément figé depuis 2010…

« L’affaire de la rumeur » sur le projet visant à geler les avancements de carrière des fonctionnaires est particulièrement pénible.…Quelle rumeur ? Le gel des carrières a bien été préconisé par M. Migaud, président de la cour des comptes… Le démenti du gouvernement relativise seulement l’actualité d’un tel projet….. Il n’en reste pas moins que le projet est dans les cartons.

SUD éducation revendique un corps unique d’enseignant-e-s avec le même statut, une même carrière, source d’unité des personnels et une échelle unique de salaire de la maternelle à l’université.

…Le miroir aux alouettes de la prétendue refondation est dévoilé. Pour le gouvernement, les priorités ne sont ni les conditions d’apprentissage des élèves, ni les conditions de travail des personnels. A l’heure où le président Hollande entreprend de réduire de 80 milliards d’euros les dépenses publiques d’ici à 2017, sa priorité, c’est l’austérité !

Pour la fédération SUD éducation, l’urgence est donc à l’amplification des mobilisations en cours, pour :
• Des moyens pour satisfaire les besoins
• La réduction des effectifs/classe et la définition de plafonds nationaux pour le nombre d’élèves par classe
• Des dédoublements systématiques
• La titularisation de tou-te-s les précaires et des recrutements de titulaires à la hauteur des nécessités pour toutes les catégories de personnel
Contre :
• cette école de l’inégalité des territoires,
• cette école qui perpétue le management libéral d’un côté et la précarité de l’autre.

SUD éducation appelle tous les personnels de tous les établissements, de toutes les écoles et de tous les services à se mobiliser pour construire la grève et imposer d’autres choix pour l’École Publique de la maternelle à l’université.

 
Lire la déclaration complète :

http://www.sudeducation.org/Declaration-de-la-Federation-SUD-5193.html

 

 

2d DEGRE

1)  Ça bouge contre la DGH et le zèle de la rectrice à constituer des "pôles langues" :

Le lycée Ozenne à Toulouse sera en grève mardi 25 février

● Contre la mise en place des pôles de langues qui entraînent une réduction de l'offre linguistique global
● Contre la casse des options
● Contre la baisse de la D G H

Un préavis couvrant l'ensemble des personnels du lycée Ozenne

 

Ainsi que les personnels de l'académie a été déposée par Sud Education et la CGT Educ’action - une occasion à saisir par d'autres établissements, avant les mobilisations de la rentrée.

 

2) Un nouveau fichage des élèves

Création d'un traitement automatisé de données à caractère personnel permettant la mise à jour des fiches administratives des élèves du second degré par leurs responsables légaux au moyen d'une procédure de télé service

 Il  s'agit de la déclaration officielle d'une nouvelle application informatique qui s'appuiera sur les données déjà existantes et saisies dans SCONET par les services administratifs des collèges et lycées. La liste des items correspond exactement à la partie "informations sur le responsable légal" de SCONET. Cette application permettra donc, à priori, aux parents de modifier eux même les données de correspondance : adresse, mail, n° de téléphone... Les parents deviennent complices de leur propre fichage.

Quelques remarques :

1- cela crée une nouvelle entrée à un fichier national, donc autant de possibilité de croiser le fichier avec d'autres administrations

2- une nouvelle application c'est aussi une nouvelle possibilité de piratage des données par la multiplication d'identifiants et mots de passe

3- les parents qui perdent ou oublient déjà suffisamment leurs codes ENT auront de quoi oublier ou perdre encore plus...

4- autant de travail de maintenance en plus pour les services informatiques, ATIC et autres responsables TICE

5- autant de crises de nerfs dans les secrétariats administratifs qui vont dans un premier temps voir d'un bon oeil de ne plus avoir à modifier les données des parents qui pourront le faire eux même, mais auront à gérer les problèmes que cela va générer (erreurs, modifications parasites en cas de divorce des familles, etc...)

 

Outre les problèmes que nous dénonçons avec ce fichage (SCONET, Base élèves...), le développement d'application a des conséquences lourdes sur le travail des secrétariats (multiplication d'application, de problème techniques, absence de formation...)

Voir le texte officiel : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=76988

 

 

Agenda de la semaine

1) Mercredi 26 février à 20h45 , au cinéma " La Strada" de Decazeville. 

" Mains brunes sur la ville ", quand l'extrême droite est au pouvoir...

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l'extrême droite et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir?


Soirée projection-débat, avec la participation de Solidaires, FSU, CGT, CFDT, l'UNSA , LDH,SOS Racisme et Attac.

 

2) Jeudi 27 février soirée film-débat à 20h30 à Cap cinéma de Rodez

« Laïcité Inch’Allah ! »

En présence de la réalisatrice. (Organisé par la Ligue des Droits de l’Homme)

Ce film tourné en Tunisie a été la cible symbolique du pouvoir intégriste.

Vous trouverez plus d’info et tract sur notre site :

http://www.sudeducation12.org/spip.php?page=evenement&id_article=406

 

3) Journée d'action du 8 mars à Rodez à l'appel du Planning familial

RDV à 10h carrefour St Etienne pour un p’tit café et distribution de tracts

(plus d’infos prochainement)

 

4) Journée d'action et de grève interprofessionnelle du 18 mars : l'appel de Solidaires

Avec le « pacte de responsabilité », F. Hollande donne de nouveaux gages au patronat 

Unité syndicale ! Agissons tous ensemble et rejetons l’austérité !

(plus de détails la semaine prochaine)


Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois