LETTRE SUD vendredi 30 novembre

vendredi 30 novembre 2012

align="center"> 

<span
style="background: red none repeat scroll 0%; font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; -moz-background-clip: initial; -moz-background-origin: initial; -moz-background-inline-policy: initial;">Lettre
SUD 12 du vendredi 30 novembre 2012 <span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold";">

align="center"><span
style="font-size: 24pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;"><span
style="text-decoration: none;"> 

align="center"><span
style="font-size: 18pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">1ER
DEGRE

<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">1)<span
style="font-size: 14pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">
RASED

Nous
dénonçons encore une fois le
démantèlement de ce dispositif qui a
prouvé son utilité.

Le
réseau devrait en effet à
nouveau être composé d’au moins un
maître E, d’un maitre G et d’un psychologue
pour un secteur géographique circonscrit. Ce n’est plus le
cas aujourd’hui car
les Rased ont été fusionnés :
là où l’on avait trois enseignants, il n’en
reste souvent plus qu’un ou deux sur un secteur élargi
parfois de l’ordre de la
circonscription. Dans de telles conditions, il est évident
que les élèves en
difficulté et même en grande difficulté
ne peuvent plus bénéficier de l’aide
dont ils ont besoin.

Malgré
cette situation, les
inspections nous font croire que tout va bien et que les RASED n’ont
pas à
intervenir obligatoirement auprès des
élèves ce qui est en contradiction avec
les missions des maîtres spécialisés,
et programme ainsi implicitement la disparition
du dispositif d’aide. Dans certaines circonscriptions, seuls les
psychologues
viennent observer les élèves qui ont fait
l’objet d’une demande d’aide de la
part des enseignants.

Il
incombe donc aux enseignants
« ordinaires » de subvenir
à toutes les formes de difficultés
(apprentissage, comportement, handicap, population
allophone…) par la
différenciation, panacée de la
pédagogie actuelle. Cette différenciation a
cependant des limites si on prend comme exemple les
élèves peu autonomes des
classes maternelle à près de 30
élèves !

Nous
voulons le retour à un vrai
réseau dans chaque secteur géographique, avec la
possibilité d’échanges et
d’aides apportées aux enseignants, ainsi que la
présence effective du RASED
auprès des enfants.

 <span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">2)
Formation 

Le but premier de la formation est de
permettre de réfléchir
sur ses gestes professionnels, d’anticiper sa relation aux
élèves, de connaître
des outils. On n’apprend pas à enseigner comme on apprend
à enfoncer des clous.
Nous n’étions pas d’accord avec la disparition de la
formation en IUFM ni avec la « peau de
chagrin » à laquelle est
réduite la formation continue des titulaires.
Souvent, dans l’histoire, des états ont choisi l’ignorance
du peuple pour obtenir son obéissance et sa
servilité. Le mécanisme est
peut-être que celui qui sait peu, prétend savoir
beaucoup car la première chose
qu’il ne peut connaître, c’est l’étendue de son
ignorance.
En le flattant un peu et en lui donnant des responsabilités,
on peut même en faire un chef redoutable.

 <span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">3)
Rythmes scolaires 
Même si rien n’est définitif, on
peut s’étonner du parti pris du mercredi matin
dans la semaine de 4 jours et
demi. Pourquoi la solution du samedi matin serait-elle mise de
côté alors
qu’elle permettrait d’en finir avec la coupure de 2 jours qui est
néfaste et de
conserver le mercredi qui est bien organisé grâce
aux associations d’Education
Populaire ?
La semaine des enfants est déjà
bien chargée sur 5 jours, pourquoi la charger plus alors
qu’on pourrait lui
donner plus d’amplitude ?
Par ailleurs, le ministère
maintient le calendrier scolaire 2013-2014 alors que celui-ci a
été rejeté par
le Conseil Supérieur de l’Éducation.
Les élèves et enseignants de la
« dernière
zone » continueront à avoir 10 ou 11
semaines de classe entre les vacances
de printemps et les vacances d’été.
L’intérêt des professionnels du
tourisme est toujours privilégié au
détriment du bien-être des enfants et
ça
continue ! Le changement c’est pour quand ?

align="center">En pièce jointe le
calendrier 2013-2014

<span style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red; font-style: normal;">4) <span style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red; font-weight: normal; font-style: normal;">CNRBE : Concertation de l’école, fin de la mascarade

Publié par retrait base
élèves le 21 novembre 2012

Rappel des épisodes
précédents…
<span
style="color: rgb(35, 35, 35);">
Le CNRBE a été reçu le 13 juillet au
cabinet du ministère de l’Education
nationale afin d’évoquer la question du fichage
scolaire. Il s’agissait de
poser clairement la question au nouveau gouvernement de
l’abandon de ces
fichiers, alors qu’encore dans
l’opposition, le Parti socialiste
considérait Base élèves (BE1D) et <st1:PersonName
productid="la Base" w:st="on">la Base Nationale des
Identifiants Elèves (BNIE) comme faisant
partie des funestes œuvres à
éradiquer du palmarès sécuritaire de
Nicolas Sarkozy .

Aussitôt
après ce rendez-vous, le cabinet de
Vincent Peillon a
« invité » le
CNRBE à participer à la
« concertation sur la refondation de
l’école », et notamment la
thématique « Une grande ambition pour le
numérique ». S’apercevant
que le responsable d’un grand lobby industriel avait
été choisi pour animer
cette thématique (François Monboisse,
lié au Medef et aux entreprises de
« vente à distance »),
le
CNRBE a annoncé qu’il
ne
 <a
href="http://retraitbaseeleves.wordpress.com/2012/09/19/concertation-ecole-sept-2012/">participera
pas à ce pseudo débat. <span
style="color: rgb(35, 35, 35);">Mais il lui avait
été
indiqué, comme à toutes les autres organisations
invitées à y contribuer, qu’un
texte pourrait être publié parmi des centaines sur
le site de la
concertation.En dépit de plusieurs relances depuis la fin de
cette opération le
1er octobre, la déclaration du CNRBE
n’apparaît toujours pas dans
les <a
href="http://www.refondonslecole.gouv.fr/les-contributions-des-membres-de-la-concertation/"
target="_blank">contributions mises en ligne.

…Le CNRBE
n’a jamais été hostile à
l’usage de
l’informatique comme outil pédagogique, notamment
de recherche et de
communication, mais dénonce le lobbying industriel qui
pèse sur le débat. Il
<span
style="color: rgb(35, 35, 35);">déplore
à nouveau la censure dont il est victime et
réitère ses demandes d’abandon de
l’ensemble des fichiers mis en place par
l’Education nationale, qui permettent à terme le
fichage de l’ensemble de la
population.

Voir la
suite sur :
<a
href="http://retraitbaseeleves.wordpress.com/2012/11/21/concertation-sur-lecole-fin-de-la-mascarade/">http://retraitbaseeleves.wordpress.com/2012/11/21/concertation-sur-lecole-fin-de-la-mascarade/

style="margin-bottom: 12pt; text-align: center;" align="center"><b
style=""><span
style="font-size: 18pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">2d
DEGRE
<span
style="font-size: 18pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold";">

<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">1)
L’autorité en question

Un excellent dossier dans
l’excellente
 revue ’Sciences
Humaines’ traite de
l’autorité aujourd’hui. On peut regretter que l’article ne
soit pas plus long
mais il a pour intérêt de rappeler ce qu’est
l’autorité et quelles sont ses
bases en philosophie, à l’école, dans la famille
et dans d’autres aspects de la
société. Il contient des situations
vécues par les enseignants.
On retiendra la définition de
Hannah Arendt : «  l’autorité
est la capacité à se faire obéir sans
recourir à la force ni à la
persuasion »
et son principe en
éducation :
L’autorité éducative n’est pas
l’autoritarisme : c’est
une influence qui s’exerce sans la force.
L’enjeu principal consiste à maintenir, quoi qu’il arrive,
la relation avec l’élève.

Trois principes de
base :

-énoncer une
règle indiscutable et légitime ;

  • sanctionner des actes et non des personnes ;
  • ne pas humilier.

 Dossier
Sciences Humaines n°243, Décembre 2012.
http://www.scienceshumaines.com/

<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">2)<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">
RCBC
Cheval de Troie de la transformation néolibérale
des établissements
d’enseignement

<span
style="font-family: Times;">La récente
« Réforme du
Cadre Budgétaire et Comptable » des EPLE
introduira de profondes
modifications dans l’organisation et la présentation des
budgets 2013 des
collèges et lycées. Cette réforme
entre dans le cadre de l’application de <st1:PersonName
productid="la LOLF" w:st="on">la LOLF
et dans la droite ligne
de la
RGPP
, et
s’inspire largement de la comptabilité d’entreprise. Ce
document a pour but
d’aider les collègues à mieux comprendre pour
mieux lutter.

<span
style="font-family: Times;">Toutes les entrées
des sections
et services du budget sont classées en dépense ou
en recette selon une
codification alphanumérique identique pour tous les
établissements.

<span
style="font-family: Times;">Chaque ligne de
dépense ou de
recette est identifiée comme « activité ».
Celles-ci sont codifiées par
un code à 9 caractères (quand il commence par 0 :
les 8 autres sont laissés à
l’initiative de l’EPLE ; par 1 : 4 sont fournis par le Rectorat + 4
à
l’initiative de l’EPLE pour suivre les crédits d’Etat ; par
2 = 4 sont fournis
par la collectivité territoriale + 4 à
l’initiative de l’EPLE pour suivre les subventions
du conseil général ou régional).

<span
style="font-family: Times;">Contrairement à
l’affichage qui peut
être fait, il ne s’agit pas d’une simple
réforme administrative destinée à
simplifier
la lecture des comptes des
établissements scolaires. Celle-ci
sera au moins aussi complexe qu’avant. Non, <st1:PersonName
productid="la RCBC" w:st="on">la RCBC
entre dans le cadre d’une
évolution politique et idéologique
déjà bien avancée
 :

<span
style="font-family: Impact;">On
le voit, cette réforme nous éloigne un peu plus
de la conception républicaine
des services publics qui garantit l’égalité sur
le territoire national, pour
s’approcher du modèle anglo-saxon où les
établissements en concurrence entre
eux sont pilotés par les résultats comme des
filiales d’une entreprise privée.

<span
style="font-size: 16pt; font-family: Impact;">Que faire en
conseil d’administration ?

style="margin-top: 5.65pt; text-align: justify;"><span
style="font-family: Times;">Avant tou
<span
style="font-family: Times;">t, le chef
d’établissement ne peut, au motif de la réforme,
présenter un budget dont la
comparaison avec l’année précédente
est impossible. Il faut demander à l’avance
que la présentation du budget permette de mesurer
l’évolution des crédits avec
le budget précédent. Ensuite,
Vérifier
et s’opposer au vote d’un budget qui ne présente pas les <span
style="">détails de chaque section et service.
Il faut exiger que chaque
« activité » soit
présente (y compris
éventuellement chacune des disciplines d’enseignement) et
identifiée avec un libellé
clair
.

style="margin-top: 5.65pt; text-align: justify;">Vous pouvez
également proposer une motion
qui sera jointe au PV du conseil ’administration
(éventuellement soumise au
vote) et qui dénonce en
quelques
lignes, sur la base de ci-dessus :

  • <span style="font-family: Times;">la contractualisation des établissements et le pilotage par les résultats,
  • <span style="font-family: Times;">l’autonomie et la mise en concurrence des établissements d’enseignement,
  • <span style="font-family: Times;">la gestion comptable calquée sur la comptabilité d’entreprise,
  • <span style="font-family: Times;">l’ingérence des collectivités territoriales dans les pratiques pédagogiques de l’établissement.

<span
style="font-size: 10pt; font-family: Arial;"> 

style="margin-bottom: 12pt; text-align: center;" align="center"><span
style="font-size: 10pt; font-family: Arial;"><b
style=""><span
style="font-size: 20pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">Agenda
militant
<span
style="font-size: 20pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold";">

<span class="ecxusercontentecxtranslationeligibleusermessage"><span style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red; font-weight: normal;">1) Stage sur les conditions de travail <span style="font-size: 12pt; font-weight: normal;">
Il reste 15 places pour le stage sur "les conditions de travail, l’hygiène et la sécurité" que nous organisons le 25 janvier .Si certains de vos adhérents sont intéressés , donnez-nous leurs coordonnées pour que nous les inscrivions et que nous leur envoyions une ASA .
Patricia pour SUD Tarn
<span style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red; font-weight: normal;"><span style=""> <span style="font-size: 12pt; font-weight: normal;"><a href="sudedutarn orange.fr">sudedutarn orange.fr<span style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red; font-weight: normal;">

<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">2)
Film militant à Rodez le mercredi 5 décembre

align="center">CINÉMA LE ROYAL
à RODEZ MERCREDI 5
DÉCEMBRE

align="center">à 20H 30 « TOUS COBAYES » <span
style=""> (entrée
5 euros)

Sommes-nous
tous des cobayes ?

Comment
se fait-il que les OGM agricoles soient dans les champs et dans les
assiettes
alors qu’ils n’ont été
testés que pendant trois mois sur des rats ? Comment se
fait-il que l’énergie nucléaire soit toujours
l’énergie du futur alors que les
hommes ont vécu Tchernobyl et Fukushima ? Les conclusions
seraient-elles
accablantes ?

Pour
son troisième film, Jean-Paul Jaud a donné la
parole aux agriculteurs japonais
de Fukushima, Sénégalais ou Français,
aux scientifiques, aux politiques ou aux
militants. Autant de personnes qui s’expriment librement sur
ces deux
problématiques majeures, les OGM et le nucléaire.

Film
débat animé par le
réalisateur Avec : EELV,
ATTAC, , Les
faucheurs volontaires, LDH, MAN, Comité Causse
Comtal

<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">3)
rapport contre les expulsions

AMNESTY INTERNATIONAL
 : Un rapport contre les
expulsions forcées de camps Roms en Ile de France.
Dans son rapport « Chassés de toutes
parts. Les expulsions forcées de Roms
en Ile-de-France », Amnesty International revient
sur les politiques
d’expulsions forcées de Roms et en particulier sur
leur impact sur la
scolarisation des enfants.
A lire ici :
<a
href="http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Discriminations/Discriminations/Actualites/France-Amnesty-consacre-un-rapport-aux-Roms-chasses-de-toutes-parts-6961"
target="_blank">http://www.amnesty.fr/AI-en-action/...

 

<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red; font-weight: normal;">4)
La caravane des pas contents reprend du service
<b
style=""><span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">

<span
style="font-weight: normal;">Elle a sillonné les
routes Ruthénoises lors des
manifs sur les retraites
en 2010 et
ressort pour dire <span
style="color: red;">NON à
l’aéroport de Notre Dame des landes <span
style="color: red;"> !
<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">
Cette
fois ci la caravane relookée 
prendra ses quartiers sur la place Ste
Catherine (à coté de la mairie de Rodez) du 1er
décembre au
10 décembre de 10h à19h. Elle sera le QG
Ruthénois de cette lutte face à ce projet
d’un autre temps.
<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">
VENEZ
vous informer, échanger, participer aux
actions et activités citoyennes et militantes en soutien aux
habitants et occupants
de la
ZAD
de
Notre Dame des Landes à la caravane des pas
contents !
<span
style="font-size: 16pt; font-family: "Arial Rounded MT Bold"; color: red;">
RENDEZ
VOUS SAMEDI 1ER DECEMBRE 10 HEURES
PRECISES
<span
style="font-weight: normal;">POUR BALISER
le CHEMIN de la
caravane DU MUSEE DENYS
PUECH A LA
PLACE Ste

CATHERINE
AMENEZ PANCARTES-SIFFLETS-CASSEROLES POUR FETER
BRUYAMMENT SON RETOUR à Rodez !!!

style="margin-left: -36pt; text-align: center;" align="center"><span
style="color: red; font-weight: normal;">Et pour dire NON
à l’aéroport Notre dame des Landes
<span
style="font-weight: normal;">

<span
style="">Boissons chaudes, casse croûte seront
bienvenus pour aménager le lieu pendant toute la
journée, ainsi que cartons,
feuilles,feutres, imagination pour
décorer son environnement  

style="margin: 0cm -41.4pt 0.0001pt -36pt;"><span
style=""> 
A 
SAMEDI 

style="margin: 0cm -41.4pt 0.0001pt -36pt;"><span
style=""> 

<span
style=""> 
<span
style="font-weight: normal;">06 08 71 01
75

<span
style="font-weight: normal;"><a
href="#" title="lespascontents..åt..gmail.com" onclick="location.href=lancerlien('lespascontents,5adc4ae305d53,gmail.com',',5adc4ae305d53,'); return false;" target="_blank">lespascontents gmail.com
et le comité Nord Aveyron contre le projet NotreDamedesLandes

<span
style="font-weight: normal;"><a
href="#" title="nddeslandes12..åt..gmail.com" onclick="location.href=lancerlien('nddeslandes12,5adc4ae30601a,gmail.com',',5adc4ae30601a,'); return false;" target="_blank">nddeslandes12 gmail.com

 
Merci de
transmettre ce mèl à
tous les personnels de l’école.
Si vous souhaitez recevoir
directement notre lettre dans votre boite personnelle, communiquez nous
votre
e-mail.

align="center"> <span
style="font-family: "Arial Rounded MT Bold";">Et pensez
à offrir une adhésion à
Sud-Education pour Noël !

align="center"><span
style="font-family: "Arial Rounded MT Bold";">Le
bulletin est sur
la page :

 <a
href="http://www.sudeducation12.org/IMG/pdf/bull_d_adhesion_2012-2013.pdf">http://www.sudeducation12.org/IMG/pdf/bull_d_adhesion_2012-2013.pdf

align="right"> 

align="right"> 

align="right"> 

 

 


Documents joints

calendrier scolaire 2013-2014
calendrier scolaire 2013-2014
budget RCBC
budget RCBC

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois