LETTRE SUD vendredi 5 avril

vendredi 5 avril 2013

1) Rythmes scolaires : la débandade !

 Les communes avaient comme échéance le 31 mars pour se positionner sur l’application du décret sur les rythmes scolaires à la rentrée prochaine ou le report en 2014. En Aveyron, ce sont 225 écoles sur 283 qui ont tranché pour le report soit près de 80%  ( 79,5%) ! Nous nous situons dans la moyenne nationale (81,4%) pour les refus. C’est un bel échec pour V.Peillon qui espérait que la moitié des communes se plieraient à sa volonté. La plupart des partenaires de l’Ecole se rend compte que cette réforme n’apporte aucune amélioration aux élèves puisqu’ils passeront encore plus de temps en collectivité mais crée des dépenses supplémentaires pour les mairies et dégrade les conditions de travail des personnels.

 Voir le communiqué fédéral : 

 http://www.sudeducation.org/Rythmes-scolaires-la-debandade.html

 2) Ne nous résignons pas aux régressions !

Quelles perspectives après la grève du 28 mars ?
Après l’importante grève du 12 février, les fédérations FNEC-FP-FO, FERC-CGT, SUD éducation et FTE-CNT appelaient à une nouvelle grève nationale de toute l’éducation le 28 mars. Malgré des disparités géographiques, la mobilisation a été en baisse, en deçà du rapport de force nécessaire pour obtenir satisfaction sur les revendications, en particulier l’abandon du projet de loi d’orientation sur l’école et l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires. Ce niveau de mobilisation ne permet pas d’envisager à court terme des suites sous la même forme et avec les mêmes objectifs. Pour autant, il n’est pas question de se résigner aux régressions tous azimuts que le gouvernement et le patronat veulent imposer.

Le véritable changement dépend de nos mobilisations, de notre volonté et de notre capacité à faire plier le patronat, les puissances d’argent, et les gouvernements qui veulent nous faire payer leur crise. SUD Éducation s’inscrit dans un combat général pour que, des luttes, sorte une alternative sociale, économique, politique et écologique dont l’essentiel reste à inventer. Cela sera difficile, mais nous n’avons pas le choix. Chaque résistance y contribue. Chaque résignation nous en éloigne.

http://www.sudeducation.org/Ne-nous-resignons-pas-aux.html

3) Retraites : Hollande relance les hostilités

    Préparons la riposte !

Dans son discours télévisé du jeudi 28 mars, F. Hollande a confirmé l’accentuation de la politique de cadeaux au patronat et d’austérité pour la majorité de la population. Il a annoncé de nouvelles attaques contre les retraites, avec une augmentation de la durée de cotisation nécessaire pour avoir une retraite à taux plein et la désindexation des pensions sur l’inflation. En clair, c’est la baisse des pensions de retraites pour toutes et tous qui est programmée !

·        Augmenter la durée de cotisation, c’est diminuer les pensions !

·        Désindexer les retraites, c’est diminuer les pensions !

·        Partir avec des pensions plus basses qui diminueront encore tout du long de nos retraites, voilà le programme du gouvernement !

Il faut préparer une lutte d’ensemble de grande ampleur !

Le communiqué de la fédération SUD éducation du 2 avril 2013 :http://www.sudeducation.org/Retraites-Hollande-relance-les.html

4) Loi de décentralisation : mainmise de la région sur la formation professionnelle et l’orientation

 Rassemblement devant tous les rectorats mercredi 10 avril 2013 à 14h

 En attribuant le pilotage de la carte des formations aux Régions, le projet de loi de décentralisation ne considère l’élève qu’en fonction d’une prétendue employabilité immédiate, soumise aux impératifs économiques locaux. Il le prive d’un projet professionnel à long terme, sans tenir compte de ses aspirations réelles. Le projet de loi persiste à vouloir transformer le service d’orientation en mélangeant tous les publics. En confier la coordination aux régions fera disparaître l’orientation spécifique aux élèves. Nous continuons à penser qu’un service public d’orientation scolaire est indispensable. Nous restons donc opposé-e-s à toute fusion et confusion des missions des différents services censés contribuer à ce service prétendument public d’orientation régionale. La coordination des services ne doit pas s’inscrire dans une logique de territorialisation.

Lire la suite sur le site

http://www.sudeducation.org/LOI-DE-DECENTRALISATION.html

 

5) Mobilisation interprofessionnelle le 9 avril

     Le patronat ne doit pas faire la loi !

Rassemblements contre l’ANI du 9 avril  devant les mairies à 17h30

A l’initiative de l’intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU)

Prises de parole :

 
à Rodez FO

             à Millau Solidaires,

               à Decazeville CGT

                à Villefranche FSU

Solidaires réaffirme son opposition résolue aux principales dispositions contenues dans l’accord interprofessionnel sur l’emploi du 11 janvier 2013 et reprises dans le projet de loi du gouvernement.

Solidaires appelle à participer massivement à la journée d’action nationale interprofessionnelle du 9 avril contre ce projet de loi.

Les manifestations du 5 mars ont montré qu’un mouvement unitaire contre l’accord national interprofessionnel signé par le patronat, la CFDT, la CGC, la CFTC, soutenu par l’UNSA, et parrainé par le gouvernement, se développe.

Ces cadeaux supplémentaires au patronat sont insupportables, ce texte ne doit pas être traduit dans la loi.

La possibilité de baisse des salaires, la suppression de certains « plans sociaux » sans remettre en cause les licenciements, les recours juridiques plus difficiles pour les salarié-es volé-es par leur patron, la précarité toujours plus institutionnalisée avec l’invention d’un CDI intérimaire, ...C’est le cahier revendicatif du MEDEF que le gouvernement propose de reprendre dans le Code du travail ! L’Union syndicale Solidaires appelle les salarié-es, chômeurs/chômeuses et retraité-es à participer massivement à la journée d’action nationale interprofessionnelle du 9 avril contre ce projet de loi. Il s’agit d’amplifier et d’élargir la mobilisation après la réussite de la première étape du 5 mars pour montrer notre détermination au gouvernement.

Les équipes syndicales Solidaires mettront tout en œuvre pour la réussite des grèves et manifestations qui seront décidées unitairement.

Pour l’Union syndicale Solidaires, le patronat ne doit pas faire la loi !


Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois