LA GREVE, C’EST MAINTENANT ! N’attendons pas le 26 juin. Toutes et tous en grève !

vendredi 20 juin 2014


Communiqué de Sud Education 31

 
Avec les mobilisations actuelles, dans le rail, les précaires, chômeurs et intermittents, la convergence des luttes apparaît plus que jamais nécessaire. Cela fait déjà une semaine que le rail est en grève reconductible. Quant aux intermittents, chômeurs et précaires, ce sont plusieurs mois de lutte avec des actions d'occupation, de blocage et de grève.

Si nous sommes un syndicat de transformation sociale, nous ne pouvons nous contenter de la grève des autres... Bien sûr, il ne s'agit pas de décréter la grève dans l'éducation nationale, surtout en cette fin d'année scolaire, mais bien de participer aux actions et manifestations y compris par la grève afin de réussir ce 26 juin appelé unilatéralement par la CGT et bien avant les mobilisations sociales !!!!! Leurs luttes sont justes parce qu'elles opposent la défense du collectif à la volonté libérale du gouvernement.

  • L'accord du 22 mars, combattu par les intermittents, chômeurs et précaires mais signé par des partenaires anti-sociaux (la CFDT, FO, CFTC et le medef) et le gouvernement individualise un peu plus le parcours de chacun dans l'assurance chômage. La solidarité nationale des caisses d' allocation chômage va bientôt disparaître au profit d'un capital par chômeur ( pour plus d'infos lire « les droits rechargeables » sur le site du cip-idf).
  • Plutôt que de rassembler le Réseau Ferré de France avec la SNCF, comme cela était le cas avant 1997, le gouvernement souhaite créer une troisième branche à la SNCF, affaiblissant encore plus la qualité du service publique férroviaire.

Dans l'éducation nationale, il existe aussi des précaires. Ce sont nos collègues !! Ils partagent le même lieu de travail que nous. Ces contractuel-le-s de droit privé ou public rentrent dans le cadre de cet accord du 22 mars. Pour cela, la fédération Sud Education a déposé un préavis de grève couvrant l'ensemble des personnels jusqu'au 31 aôut 2014 et nous avons doublé ce préavis localement.

Cette date du 26 juin peut être un piège pour les cheminots dans le sens où il serait facile de dire : on arrête là puisqu'il y a le 26... Il s'agit aussi de rester mobilisés cet été auprès desprofessions en lutte partout où c'est possible.

Amplifions la lutte !

Faisons du 26 juin un tremplin et non un enterrement du mouvement social !



Documents joints

PDF - 115.3 ko
PDF - 115.3 ko

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois