Base élèves


Le fichier Base Élèves qui recueille nominativement les renseignements sur tous les élèves dès leur entrée à l’école maternelle, a été imposé en octobre 2008, sans bilan, ni débat, ni concertation, après quatre ans d’expérimentation.
Présenté aux directeurs d’école comme une aide informatique à la gestion des effectifs, le fichier alimente en fait la Base Nationale des Identifiants Elèves ( BNIE) où chaque enfant est répertorié par un numéro pour une durée de 35 ans.
Depuis, les directeurs qui s’opposent à apporter à Base Elèves les informations qui pourraient être utilisées contre la liberté des élèves et de leurs parents, sont sanctionnés (retrait de salaire ou de leur fonction).
Le Conseil d’Etat, saisi il y a plus d’un an, vient de rendre son verdict : les parents voient leur droit d’opposition rétabli et la BNIE doit réduire sa durée de conservation des données mais l’administration n’en a toujours pas informé les concernés.
Pourtant les risques d’interconnexion subsistent et les recommandations du Comité International des Droits de l’Enfant de l’ONU sont sans équivoque à ce sujet :
le fichier pourrait bien être utilisé à d’autres fins telles la détection de la délinquance et des enfants d’étrangers en situation irrégulière.
Le Ministère de l’Education Nationale reconnaît d’ailleurs que Base élèves peut servir à identifier des enfants recherchés. Il projette aussi d’y ajouter le « livret de compétences » comportant les résultats aux évaluations pour mieux suivre les parcours individuels.
Bizarrement, l’été dernier, le Parquet du Tribunal de Grande Instance de Paris a classé sans suite les 2103 plaintes des parents, tout en adressant un simple « rappel à la loi » à la Directrice des Affaires Juridiques du Ministère de l’Éducation Nationale.

Sud Education Aveyron s’insurge contre tout fichage des enfants et s’associe aux luttes du Collectif National pour le Retrait de Base Elèves. 


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 12 décembre 2011

NON au LPC informatisé dans le 1er degré

Voilà ce que l’IEN de Decazeville propose à certains enseignants de la circonscription : « Suite à votre inscription au stage » le socle commun- valider des compétences », je vous informe que j’ai retenu votre école dans la liste de celles qui participeront à l’expérimentation du livret scolaire (...)

lundi 26 septembre 2011

Refus de la clé OTP : explication à l’Inspection académique

Karine, professeur des écoles chargée d’école dans le Sud Aveyron, convoquée mercredi 21 septembre pour refus de renseigner le fichier Base Elèves, fait le compte -rendu de son entretien à l’Inspection Académique.

lundi 26 septembre 2011

Bastien Cazals : le tribunal a rendu son verdict

Pour Bastien Cazals, directeur d’école dans l’Hérault, qui a reçu un blâme et s’est vu retiré sa fonction de directeur d’école (septembre 2009) pour refus de Base Elèves , le tribunal Administratif de Montpellier a rendu aujourd’hui 22 septembre 2011, ses conclusions :

lundi 19 septembre 2011

Rassemblement de soutien pour refus d’une clé OTP

Karine est convoquée à l’Inspection Académique de Rodez le mercredi 21 septembre à 14h car elle refuse de prendre la clé OTP qui lui permettrait de se connecter à Base élèves et ainsi de ficher ses élèves.Sud Education Aveyron qui est membre du Collectif Aveyronnais contre Base élèves la soutient et vous incite à faire de même en se rassemblant à 13h30 devant l’Inspection Académique de l’Aveyron.
Lire ci dessous le communiqué du Collectif Aveyronnais contre Base élèves

vendredi 2 septembre 2011

Soutenons Philippe Wain

Philippe Wain, enseignant chargé d’école à Bauzy ( Loir-et-Cher), a été déplacé de poste parce qu’il n’avait pas rempli le fichier Base Élèves ni transmis les résultats des évaluations nationales.

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois