A la suite La Lettre de la rentrée. Bonne...

jeudi 4 septembre 2014

A la suite La Lettre de la rentrée.
Bonne lecture à toutes et à tous !

L’AUSTÉRITÉ • C’est nous qui la payons !

Médiapart a rendu publique début juillet le « dossier ministre » remis par l’administration à B. Hamon au moment de sa prise de fonction. Sur le budget et les postes, c’est éclairant. La Direction générale des affaires scolaires (Degesco) explique ainsi :que les postes créés ne permettent pas de faire face à la croissance démographique et à la restauration d’une année de formation professionnelle ; qu’en 2013, les « créations de postes » n’ont eu aucun effet sur le ratio entre nombre d’enseignant-e-s et nombre d’élèves, elle prévoit qu’en 2014 cela va empirer ; que la programmation de + 60000 postes prévue par la loi de « refondation » ne sera pas réalisée ; que rien n’est prévu pour faire face à l’accroissement du nombre d’élèves en termes de postes de surveillant-e-s, CPE, infirmier-e-s, etc.
La priorité de cette rentrée est donc de construire la mobilisation contre les politiques d’austérité, pour un autre budget (pour l’école publique et pour toute la société), pour un autre usage des richesses, qui sont produites par les salarié-e-s.

NOUVELLE MINISTRE • Ni regrets ni joie
Nous ne regretterons ni Peillon, ni Hamon. Et la nomination de Najat Vallaud-Belkacem comme Ministre de l’Éducation Nationale ne donne pas un bon signe : on savait déjà qu’elle était libérale et c’est elle qui, après les avoir un temps promus, a défendu l’arrêt des ABCD de l’égalité – en tant que Ministre du droit des femmes (!) – pour répondre à l’agitation réactionnaire suscitée par ce dispositif promouvant l’égalité des sexes.

NOUVEAU GOUVERNEMENT • MEDEF content
La Valls Hollandaise se danse sur un rythme particulier : 3 pas en arrière pour le plus grand nombre, 2 pas en avant pour les plus riches. Nous ne trompons pas de musique en disant que cette politique ne « marche » pas ; elle a l’effet recherché : un transfert de toujours plus de richesses vers les plus riches.
Le changement de gouvernement ne changera rien sur le fond, la condition pour faire partie du nouveau gouvernement étant d’être totalement en phase avec la ligne libérale du duo Valls/Hollande. D’ailleurs, Pierre Gattaz, le Président du MEDEF, s’est dit très satisfait du remaniement et affirme que « C’est une bonne décision »…
Pour obtenir les moyens nécessaires à une année scolaire décente, SUD éducation appelle l’ensemble des collègues à :
 Se réunir en AG d’établissements et de villes
 Mettre en débat la question des moyens et les perspectives de grève
 Lutter collectivement contre les classes trop chargées

Sur les mêmes sujets, lire le communiqué de la Fédé :http://www.sudeducation.org/Celle-qui-a-stoppe-les-ABCD-de-l.html

STAGIAIRES 1er et 2nd DEGRÉ – ETUDIANT-E-S EN FORMATION
RENTRÉE 2014 : DES SITUATIONS QUI RESTENT INTOLÉRABLES

La rentrée des stagiaires 2014 s’annonce extrêmement décevante, car si le gouvernement est revenu sur la mastérisation du recrutement que nous avions contestée dès 2008, il s’est malheureusement arrêté en chemin en se refusant, en partie pour des raisons budgétaires, à replacer le concours après Bac+3, avant une formation rémunérée comme fonctionnaire stagiaire et une entrée progressive dans le métier. Le nombre d’heures de formation a globalement diminué, et les textes concernant la formation, l’évaluation et la titularisation des stagiaires ne reviennent qu’en partie sur la réforme précédente, en termes de nombre d’heures devant élèves notamment. Par la multiplicité des statuts des stagiaires en cette rentrée, une partie des stagiaires est maintenue dans une situation précaire d’entrée dans le métier, à temps plein et parfois sans formation.
Il y a cette année 4 types de stagiaires ou étudiant-e-s en formation : stagiaires du concours 2014, stagiaires admis-es au concours exceptionnel en juin 2014, celles et ceux des concours réservés et les emplois d’avenir professeur !

Lire le 4 pages en document joint

1er DEGRÉ
MISE EN PLACE D’UN RATRAPAGE HORAIRE POUR LES PE REMPLAÇANT-E- S EN POSTE FRACTIONNÉ

Une annualisation inacceptable du temps de travail des PE ! Le projet était dans les tuyaux depuis des mois, et SUD éducation en a alerté les personnels : avec la mise en place différenciée des nouveaux rythmes scolaires selon les écoles, les professeur-e-s des écoles assurant des fonctions de remplacement et sur postes fractionnés peuvent être appelé-e-s à assurer plus de 24 heures de classe dans la semaine, en contradiction avec la définition du maximum hebdomadaire de service.

  • Au lieu de revenir sur cette réforme ou de faire respecter les droits des personnels, le ministère a présenté au Comité Technique Ministériel (CTM) du 9 avril 2014 un décret visant à annualiser de fait le temps de travail des PE.
  • Le CTM a donné un avis défavorable sur ce décret, seuls l’UNSA et le SGEN-CFDT ont voté pour, CGT, FSU, FO et SUD éducation ont voté contre. Cela n’empêchera pas le ministère de publier son décret, selon sa conception habituelle du rôle de ces instances consultatives.
    Lire la suite sur :http://www.sudeducation.org/Mise-en-place-d-un-rattrapage.html

2nd DEGRÉ
STATUTS DES ENSEIGNANTS DU 2nd DEGRÉ : UNE RÉFORME OUI , MAIS PAS CELLE-LÁ
Depuis plusieurs mois, le Ministère de l’Éducation Nationale a ouvert le chantier d’une réforme du statut des enseignant-e-s. Après de nombreux groupes de travail, dans lesquels les représentant-e-s de SUD Éducation ont défendu les intérêts des personnels (en demandant par exemple que les missions liées à l’enseignement soient intégrées dans les maxima hebdomadaires ou en refusant que notre hiérarchie puisse nous imposer des modalités de concertation), le projet a été présenté au Comité Technique Ministériel du 27 mars.
Le décret sur les statuts et les missions des enseignant-e-s dans le second degré a été adopté : 5 voix pour (UNSA et SGEN-CFDT), 4 voix contre (SUD, CGT, FO et SNUEP), 6 abstentions (SNES-SNUIPP-SNEP). Il s’appliquera à compter de la rentrée 2015, sauf ce qui concerne l’éducation prioritaire qui s’appliquera à la prochaine rentrée.
Ce décret a le mérite de rassembler dans un même texte les services et missions de tou-te-s les enseignant-e-s des établissements du second degré, qu’ils/elles soient certifié-e-s, agrégé-e-s, PLP, documentaliste ou PE sur postes spécialisés, en poste fixe ou TZR. Pourtant, il présente des insuffisances et des reculs qui nous ont conduit-e-s à nous y opposer.
Lire la suite sur :http://www.sudeducation.org/Statuts-une-reforme-oui-mais-pas.html

PEGC et PLP
Pour les PEGC, ce texte adapte les services et missions en fonction du décret 2014-940 mentionné ci-dessus.
Pour les PLP, ce texte :

  • supprime du décret PLP de 1986 les dispositions sur les missions et services désormais contenu dans le décret 2014-940 général pour les enseignant-e-s du 2nd degré.
  • adapte à la masterisation du recrutement les conditions de détachement de fonctionnaires dans le corps des PLP

Congrès
Le cahier zéro a été envoyé début août aux adhérent-e-s dont l’adresse avait été transmise par les syndicats. Les lots de cahiers zéro sont en cours d’acheminement vers les locaux syndicaux :
www.sudeducation.org/Cahier-zero-Congres-federal-mai.html

Conseil Fédéral
Le prochain Conseil fédéral aura lieu les 25 et 26 septembre 2014 à la Bourse du travail, 3 rue du Château d’eau, Paris 10e

Stages à inscriptions urgentes
Formation Solidaires et internationalistes ! les 16 et 17 octobre 2014 à Paris : inscriptions avant le 15 septembre auprès de fede sudeducation.org
Stage fédéral SUD éducation formation de formateurs/trices Conditions de travail les 13 et 14 novembre : inscriptions avant le 12 octobre auprès de fede sudeducation.org


Documents joints

PDF - 96.6 ko

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois