LETTRE SUD vendredi 14 février

vendredi 14 février 2014

Le gel des avancements et des primes des fonctionnaires

 

Rumeurs ou vérités ?

La Ministre de la fonction publique doit s’expliquer!

 Depuis hier, les rumeurs vont bon train sur la question d’un « éventuel gel des avancements et des primes » des fonctionnaires.

Après Vincent Peillon, la semaine dernière, c’est au tour de Bernard Cazeneuve, Ministre du Budget, et de Bruno Le Roux, Président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale de relancer ce sujet.

Lire la suite sur : http://www.sudeducation12.org/union-syndicale-solidaires/article/le-gel-des-avancements-et-des

 

 

1ER DEGRE

Austérité = Pas de priorité à l'Education !

Le ministre nous parle de priorité au premier degré. SUD éducation ne partage pas cette vision qui laisse croire qu’on privilégie un secteur alors qu’on lui applique un saupoudrage plus réduit à chaque annonce du ministre, le tout assuré par une fragilisation budgétaire des autres services publics.

Une refondation de l'Ecole est inséparable d’une amélioration des conditions d’accueil et d’enseignement pour les élèves et des conditions de travail de l’ensemble des personnels. Nous refusons l'annualisation du temps de travail des enseignant-e-s et refusons pour tous les personnels la précarisation des emplois. Nous voulons des personnels formés, des emplois statutaires, la réduction du temps de travail.

Pour lutter contre les inégalités, les missions d’enseignement doivent relever de l’éducation nationale, assurant la laïcité et la gratuité. Vouloir réformer les rythmes scolaires, ce n’est pas uniquement modifier les horaires et cela nécessite une réflexion plus large sur l'école, sur ce qui se passe pendant le temps de classe : cela demande une réflexion de fond sur une école émancipatrice et égalitaire.

Il faut commencer par réduire les effectifs par classe (en instaurant des plafonds nationaux),

Il faut repenser les programmes et en concevoir les contenus pour laisser du temps à la manipulation, l'expérimentation, la recherche... Il faut inscrire dans les programmes la possibilité du travail coopératif, des pédagogies actives et alternatives.

Il faut repenser la lutte contre la difficulté scolaire avec des dispositifs d’aide et de prévention complets et en nombre suffisant (RASED). De la refondation nous sommes passés à un plan pour l’éducation prioritaire qui concerne 100 REP+ à la rentrée 2014 sur 350 ECLAIR existants.

Or, il faut prévoir des zones REP là où c'est nécessaire avec du personnel en nombre suffisant et les aides adaptées et conséquentes à la « réussite de tous les élèves » puisque telle est l'annonce faite par le gouvernement.

Aucune réforme des rythmes scolaires positive n’est possible si on ne différencie pas le temps de service des enseignant-e-s devant élèves du temps d'enseignement pour les élèves. Il faut réduire le temps de travail des professeurs des écoles, réduire leur temps de présence devant élèves, en finir avec le principe 1 enseignant-e = 1 classe et avoir partout plus d’enseignant-e-s que de classes.

Le dogme du paiement de la dette fait de la refondation de l’école une illusion et l’augmentation de quelques indemnités tente de masquer le blocage des salaires et maintenant le gel de l'avancement ?.

Quant à la carte scolaire du premier degré, repoussée partout après les élections municipales, elle promet une fois de plus de déshabiller Pierre pour tenter d’habiller un peu Paul.

Il n’y aura pas de « refondation » de l’école dans un contexte d’austérité budgétaire, quand 50 milliards supplémentaires de réduction des dépenses publiques sont prévus au budget, on a une idée de la priorité donnée à l'éducation nationale et à l'école primaire en particulier !

Les postes créés dans le primaire et le secondaire ne couvriront pas les augmentations d’effectifs d’élèves à la rentrée prochaine.La preuve en est en Aveyron:- 4 postes à la rentrée malgré une augmentation des effectifs de 54 élèves!

http://www.sudeducation12.org/premier-degre/article/pas-de-priorite-a-l-education-si

 

2d DEGRE

1) La D.G.H. pour la rentrée 2014 « rien ne va plus » !

 
La révélation des DHG dans les établissements du second degré a été un choc de vérité pour la communication du ministre.

Comme les années précédentes, partout la part des HSA augmente par rapport aux heures-postes, et la dotation globale diminue parfois brutalement, jusque dans les établissements REP+.

 Même lorsque la DHG reste stable, le taux d'encadrement se détériore car la démographie continue à progresser.

Ce sont des heures-postes à la hauteur des besoins

que les dotations doivent être faites !

 Les HSA ne doivent servir qu'à la marge pour compléter les TRM, et non devenir un outil de mise en concurrence des équipes soumises aux « projets » locaux et éphémères.

Lire l’article complet avec nos revendications sur : http://www.sudeducation12.org/second-degre/article/la-d-g-h-pour-la-rentree-2014-rien

 
(Déclaration liminaire de SUD éducation au Comité Technique Ministériel du 12 février 2014)

2) Les profs de philo se rebellent !! :

 Dans la continuité des actions menées par qq profs de philo de Nancy-Metz pendant les épreuves de bac 2013 et 2012 notamment, ils se sont constitués en collectif dans l'idée d'amplifier leurs actions pour le bac 2014.
 
Ils réclament l'abrogation de la réforme Chatel.
 Pour le rétablissement du
dédoublement en philosophie dans les séries technologiques

ACIREPh, APPEP, SO.P.PHI, CGT Educ’action, SNALC, SNES-FSU, SN-FO-LC et SUD Education

Une délégation, composée de représentants des associations professionnelles ACIREPh, APPEP et SO.P.PHI. et des organisations syndicales CGT Educ’action, SNALC, SNES-FSU, SN-FO-LC et SUD Education, a été reçue le 6 février 2014 par des représentants du cabinet du ministre et de la direction générale de l’enseignement scolaire au ministère de l’Education nationale.

La délégation a exigé une nouvelle fois le rétablissement du dédoublement d’une heure en philosophie (dans le cadre d’un horaire national) dans toutes les séries technologiques et dans tous les établissements. Le ministère a dit « comprendre le ressenti et les difficultés » qui existent à enseigner sans dédoublement la philosophie en série technologique.

Le ministère face à l’unité et à la détermination des associations professionnelles et des organisations syndicales s’est engagé à donner une réponse dans un délai rapide.

Les organisations syndicales et associations professionnelles ACIREPh, APPEP, SO.P.PHI, CGT Educ’action, SNALC, SNES-FSU, SN-FO-LC et SUD Education seront très vigilantes quant au respect de cet engagement.

Publié le mercredi 12 février 2014 sur http://www.sudeducation.org/Pour-le-retablissement-du.html

3) Compte-rendu du Conseil Fédéral de février :

Le compte rendu du CF est disponible à l'adresse :
http://sudeducation31.free.fr/spip.php?rubrique33

 

Agenda de la semaine

Jeudi 27 février soirée film-débat à 20h30 (Cap cinéma Rodez)

« Laïcité Inch’Allah ! »

En présence de la Réalisatrice. (Organisé par la Ligue des Droits de l’Homme)

Ce film tourné en Tunisie a été la cible symbolique du pouvoir intégriste.

Vous trouverez plus d’info et tract sur notre site :

http://www.sudeducation12.org/spip.php?page=evenement&id_article=406

 

 Campagnes en cours :

La campagne unitaire « syndicaliste et antifasciste », avec le meeting du mercredi 29 janvier
http://www.sudeducation.org/Unitaires-contre-l-extreme-droite.html & http://www.solidaires.org/article47106.html

Journal Féminisme, anti-sexisme et questions de genre de la commission Droits des Femmes de Sud Education Créteil disponible ici : http://www.sudeduccreteil.org/spip.php?article1796

Des nouvelles de la famille Petrosyan

Le comité de soutien à la famille Pétrosyan propose une réunion 

lundi 17 février à 18h30 salle Foch (à côté de l’entrée du parking Foch) afin d'organiser les démarches et actions à mettre en place.

La pétition internet a aujourd’hui 1 198 signatures ! Plus les pétitions papier !...

La famille vit cachée depuis le 4 Janvier ! mais les enfants sont re-scolarisés depuis  ce lundi 10 février. Le comité est à la recherche d’un contrat de travail pour le père. Jusqu'à l'accouchement de la mère, ils ne courent aucun risque (sauf le père qui doit rester caché !).


Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois