LETTRE SUD vendredi 15 février 2013

vendredi 15 février 2013

Lettre SUD 12 du vendredi 15 février 2012 


1ER DEGRE

 
1)
Bilan de la journée du mardi 12 février à Paris

Les enseignant-e-s gazé-e-s à la manifestation pour l'école ! C'est inacceptable !
(Communiqué de la Fédération)

Le 12 février, la grève contre le projet de loi d'orientation sur l'école, pour l'abrogation du décret « rythme scolaire » et pour une école émancipatrice a été massivement suivie partout en France.
Comme le 22 janvier, la mobilisation régionale a atteint un chiffre record à Paris. Plus de 10.000 personnes ont notamment manifesté leur opposition au décret sur les rythmes scolaires.
En fin de parcours, le cortège pacifique réunissant enseignants, parents et enfants a été dispersé à l'aide de gaz lacrymogènes !
Pour SUD éducation, comme pour toutes les personnes présentes hier, c'est l'incompréhension et la stupeur !
Alors que les manifestantes déterminées scandaient des slogans dans une ambiance pacifique,
ils ont été victimes d'une inqualifiable agression de la part des forces de l'ordre.
Le matin même, lors d'une manifestation de travailleurs de Goodyear contre les licenciements, le gouvernement a envoyé 600 CRS qui ont aussi utilisé les gaz lacrymogènes.
Est-ce la conception que le gouvernement a des négociations et du dialogue social ?

La Fédération SUD éducation est scandalisée par ces méthodes indignes, elle condamne le recours aux méthodes de répression et demande au gouvernement de s'expliquer publiquement.

 Bilan pour l’Aveyron

Un grand nombre d’écoles fermées ( 56 sur plus de 120) et beaucoup de grévistes en Aveyron et dans toute la France (58%) avec 200 manifestants devant la nouvelle IA malgré le froid.
Pour continuer à s’opposer au décret que le ministère veut appliquer à marche forcée, nous organisons de façon intersyndicale (SNUIPP, SUD, CGT) des réunions de secteurs pour informer les collègues et les parents d’élèves des incohérences et des dégradations que vont imposer ce projet précipité sur les conditions d’apprentissage des élèves et sur les conditions de travail des personnels sans parler du coût pour les mairies et les familles ! La date des 2 premiers rendez-vous qui ont lieu avant les vacances :

 ------------------------------------------------------------------------------------------------
Mardi 19 février17h30
Ecole du Sailhenc DECAZEVILLE
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Jeudi 21 février 18h
Ecole Blanchard St AFFRIQUE

 
2) Non à la propagande gouvernementale !

Certains départements ont reçu de la part des DASEN via les IEN une invitation à afficher sur les panneaux à l’extérieur de l’école et à distribuer aux parents d’élèves un prospectus qui vante les bienfaits de la réforme sur les rythmes.

Sud Education s’oppose à cet affichage et à cette distribution

Alors que les enseignants du premier degré se sont massivement mobilisés dans de nombreux départements  pour le retrait du décret Peillon sur les rythmes scolaires, l’administration faisant fi de l’expression de ces dénonciations et revendications invite de manière pressante les directeurs et directrices d’école à afficher et/ou distribuer un dépliant du ministère justifiant cette réforme.

 
Non, les enseignants ne sont pas d’accord avec l’actuel décret de réforme des rythmes scolaires !!!

Pour nous ce projet n’améliore en rien les conditions d’apprentissage des élèves : les journées de présence à l’école sont toujours aussi longues, les programmes toujours aussi lourds !

L’organisation des temps d’activité périscolaire par les mairies ne permettra  pas d’offrir des activités éducatives ou culturelles satisfaisantes, faute de moyens financiers, de locaux et de personnels formés. Bien plus, il est à redouter que la plupart des communes se limitent à gérer la garderie des enfants sans activités précises lors d’une pause méridienne allongée quand d’autres municipalités envisagent  de faire payer des animations.

Cela constituera des inégalités suivant les territoires et une surcharge  de fatigue et d’énervement pour beaucoup d’élèves que leurs enseignants récupèreront en mauvaise forme pour l’après midi.

Les ateliers pédagogiques complémentaires en petit groupe ne saurait remplacer une vraie amélioration des conditions de travail (allègement des effectifs classe, reconstitution des réseaux d’aide aux élèves en difficulté). Nous refusons qu’elle soient dépendantes des mairies par l’intermédiaire des projets éducatifs territoriaux.

Certains départements ont reçu une invitation à afficher sur les panneaux à l’extérieur de l’école un prospectus qui vante aux parents les bienfaits de la réforme sur les rythmes

Une invitation à afficher et à distribuer n'est pas un ordre. La fédération SUD éducation soutient les personnels qui n'effectueront pas cet affichage de communication gouvernementale, et propose aux écoles d’afficher également les revendications et positions des personnels.

 ci joint une affichette de SUD éducation sur ce sujet.

 

2d DEGRE

1) Article de Centre presse Jeudi 14 Février 2013

 Une délégation du lycée Foch reçue à la direction académique

Le directeur académique a entendu les doléances.

Enseignants, personnels et parents d'élèves veulent plus d'heures.

Hier après-midi, c'est la police nationale qui a joué les concierges dans les locaux de la

Direction des services départementaux de l'éducation nationale. Ce sont des fonctionnaires en uniformes qui ont servi de «filtre» pour recevoir la délégation d'enseignants, de personnels et de parents d'élèves du lycée Foch. Une venue motivée parla volonté de faire part de leur désaccord à Christian Patoz, directeur académique des services de l'Éducation nationale en matière de dotation horaire au lycée ruthénois.

Selon le syndicat Sud Éducation, en première ligne sur ce dossier, il manque 12 heures, notamment pour créer un Bloc de moyen provisoire (BMP) en mathématiques. «Sur les 12 heures, 6 heures seraient dévolues à la création de ce BMP. explique Marisol Garcia Vicente, représentante de Sud Education.

 
2) Campagne de refus de faire passer les nouvelles épreuves de langue au bac

La fédération demandera un moratoire sur l’ensemble de ces nouvelles modalités d’épreuves.

Si ce moratoire n'est pas accordé, la Fédération appellera l'ensemble des enseignants sollicités pour faire passer ces nouvelles épreuves, à faire grève pour refuser de le faire.

SUD éducation soutiendra tous les enseignants qui refuseront ces nouvelles modalités. Un courrier fédéral sera envoyé aux inspecteurs pour dénoncer cette situation.

(Voir tous les détails sur le compte rendu du CF en pièce jointe)

 
Agenda militant

3) Droit de vote pour tous les résidents étrangers dès 2014
Ci-dessous et en pj, la pétition à signer et relayer pour le droit de vote des étrangers.
La fédération SUD éducation et l'Union syndicale Solidaires font partie des signataires.

 Cet impératif d’égalité et de démocratie est urgent !

POUR SIGNER : http://w3.droitdevote2014.org/petition/

 4) Agenda Syndical février/mars 2013 :
- Conseil Académique de l'Education Nationale : vendredi 15 février
- Stage "Quelle école émancipatrice pour demain ?" Toulouse lundi 18 et mardi 19 février
- Manifestation mixte : grève des femmes 8 mars 2012

 


Documents joints

affichette rythmes scolaires

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois