LETTRE SUD vendredi 22 février

vendredi 22 février 2013

Lettre SUD 12 du vendredi  22 février 2013

  Victoire !!

Les dernières journées de grève ont porté leur fruit,
la journée de carence

dans la Fonction Publique est abrogée !!
Mais la lutte continue, même pendant les vacances !!

 
Lire en  Pièce Jointe le communiqué de Solidaires

 En effet, Marylise LEBRANCHU, Ministre de la Fonction publique, vient d’annoncer l’abrogation de la journée de carence dans la fonction publique.

Depuis sa mise en place par le gouvernement précédent, Solidaires Fonction Publique n’a eu  de cesse de dénoncer cette mesure injuste tout en rappelant, à chaque fois, qu’il fallait aussi se battre pour  une abrogation dans le public comme dans le privé.

Et même si dès le début de son mandat, la Ministre de la Fonction publique, avait condamné cette mesure, c’est bien grâce au rapport de forces que cette revendication a été entendue.

L’action et la mobilisation du 31 janvier, appelées par Solidaires, la CGT et la FSU, ont payé !!

 
1ER DEGRE

De nombreuses informations nous sont adressées par certains syndicats pour organiser nos journées, d'autres, par la hiérarchie pour nous rappeler que nous devons agir en bons fonctionnaires respectueux des décisions du ministre.

La hiérarchie a oublié que nous agissons toujours comme cela et que cette modification de la semaine ne passe absolument pas par les enseignants, qu'il ne faudrait pas rendre ceux-ci responsables des difficultés que cette réforme rencontre.

En effet, il ne vous aura pas échappé que les mairies organisent et financent les activités périscolaires et que dans ce cas, elles détiennent le pouvoir de décider en fonction de leurs capacités financières et leurs options politiques.

Le Conseil Général est décisionnaire en termes de transports et il donnera le cadre.

Le ministre, lui, a bien entendu les enseignants mais il est surtout à l'écoute des maires des grandes villes qui démontrent qu'ils ont la décision entre les mains. Plusieurs villes reculent devant la complexité de l’organisation et devant la mobilisation qu’elle soulève. Lyon, troisième ville de France a annoncé le report en 2014 et le maire de Paris a commencé à céder lundi 18 février lors d’une réunion publique en disant qu’il mettrait la réforme en œuvre dans la capitale dès 2013 s’il « sentait » que cela était possible, sans exclure de renoncer. Enfin, M Peillon attend la décision de la mairie de Lille. Il faut savoir, aussi, qu'à Toulouse, ville exemple pour les 9 demi-journées, le problème du périscolaire supplémentaire n'est pas réglé. Le budget et le recrutement de personnels diplômés leur posent beaucoup de problèmes. Pour faire face au coût supplémentaire à la charge des municipalités, le taux d’encadrement dans l’animation diminue (1 animateur pour 14 en maternelle au lieu de 1 pour 10 et 1 animateur pour 18 en élémentaire au lieu de 1 pour 14) Tout cela dans l’intérêt des enfants paraît-il.

Continuons à nous battre pour une vraie refondation de l’école qui représente une amélioration pour les élèves et de meilleures conditions de travail pour les enseignants !

Rendez- vous aux réunions intersyndicales à la rentrée :

Jeudi 14 mars à 17h30

A l’école Haute Guyenne à Villefranche

Mardi 19 mars à 17h30

A l’école maternelle des Narcisses à Onet le Château

 

2d DEGRE

1) CLES et C2I2E : un sursis pour les stagiaires

Après deux longs trimestres d’assemblées de stagiaires, d’interpellations constantes des syndicats et de sourde oreille des rectorats, le ministère donne enfin suite aux vagues promesses faites en réponse aux difficultés des stagiaires déjà surchargés de travail.

Lors du comité technique ministériel du mardi 19 février, la directrice générale des ressources humaines de l’Education Nationale a annoncé aux organisations représentatives que le CLES et le C2I2E ne seront officiellement pas nécessaires à la titularisation des professeurs stagiaires.

Le ministère ne renonce pas complètement à l’exigence de ces certifications, mais il laisse aux nouveaux collègues un délai de 3 ans suivant la titularisation pour les obtenir. Les stagiaires concernés seront bien sûr ceux de la rentrée 2012, mais aussi ceux des deux concours 2013. Pour les actuels étudiants qui feront leur rentrée à partir de 2014, le ministère renvoie la balle aux ESPE et aux maquettes de leurs Masters.

La DGRH a également précisé que ces certifications ne doivent entraîner aucun coût, ni pour la formation ni pour la certification elle-même. Un décret statutaire en ce sens sera présenté aux ministères de la Fonction Publique et du Budget « très prochainement », puis aux syndicats lors du prochain CTM, avant d’être publié dans le cadre d’un texte plus large avant la fin de l’année scolaire.

Ce n’est pas une vraie abrogation, mais c’est un réel soulagement pour les stagiaires !

Pour la Fédération SUD éducation, les formations doivent être gratuites et en aucun cas la titularisation ne doit être conditionnée à l’obtention de certificats complémentaires.

La fédération SUD éducation revendique l’abrogation de la mastérisation, le retour au recrutement à la licence et la délivrance d’un master à l’issue d’une formation en alternance sous statut de fonctionnaire stagiaire.

2) Pétition et mobilisation contre l’accord MEDEF-CFDT 

A l’initiative d’Attac et de la Fondation Copernic, associations, syndicats, partis politiques et citoyen-ne-s, lancent un appel afin que l'accord national interprofessionnel (A.N.I.) signé le 11 janvier 2013 par le patronat et trois syndicats ne soit pas transcrit dans la loi. 

Cet accord illégitime constitue, en effet, un recul social majeur, qui ne fera qu'aggraver la précarité du travail. Nous appelons chacun-e à s'en emparer et à s'engager pour qu'il n'acquière pas force de loi.

Voir l’article sur notre site : http://www.sudeducation12.org/

•   Appel du collectif « Un ANI qui vous veut du mal »

   Signez la pétition : non à l'accord «compétitivité-emploi» !

 

Vous pouvez trouver l’ensemble du matériel du Collectif sur le site de Solidaires à l’adresse suivante : http://www.solidaires.org/article43760.html.

 

Agenda militant

1) Conférence débat animée par Gérard Filoche

Pour dénoncer l’accord MEDEF / AYRAULT/ CFDT  sur la compétitivité et la flexibilité de l’emploi

Lundi 4 mars 2013 à 20h30 à la Doline à Sébazac

Le patronat ne doit pas faire sa loi !

2) Manifestation intersyndicale mardi 5 mars:
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires réaffirment leur opposition résolue aux principales dispositions contenues dans l’accord interprofessionnel sur l’emploi du 11 janvier 2013.
Cet accord refusé par une majorité d’organisations syndicales organise une plus grande flexibilité pour les salariés, un recul de leurs droits individuels et collectifs au bénéfice des employeurs.
La lutte contre le chômage appelle une rupture avec les politiques d’austérité et de rigueur préjudiciables à l’emploi en qualité et en quantité.
Le gouvernement annonçant son intention de retranscrire dans la loi un mauvais accord pour les droits sociaux, la CGT, FO, FSU et Solidaires, décident d’appeler les salariés à se mobiliser et à exprimer leur désaccord en direction du gouvernement, des députés et des sénateurs.

 

Rassemblement à 15h à Rodez

 
3) conférence publique  sur la laïcité et l’Europe.

« Morale laïque et citoyenneté européenne »

Organisée par la Ligue des Droits de L’Homme

Mardi 12 mars à 20h à la Doline (Sébazac)

 

 Nous vous souhaitons de bonnes vacances à toutes et tous !!

 


Documents joints

abrogation de la journée de carence

Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois