LETTRE SUD vendredi 25 janvier

dimanche 27 janvier 2013

Lettre SUD 12 du vendredi 25 janvier 2013 

1) En grève le 31 janvier !

Journée de grève dans la Fonction publique

Le 31 janvier 2013 :

LE CHANGEMENT, C'EST L'ACTION !

La Fonction publique et les services publics sont indispensables pour tous les citoyens. Or, la situation s'est dégradée ces dernières années pour les personnels comme pour les usagers. Il est urgent et indispensable maintenant de changer de cap ! Et la crise ne peut pas servir de prétexte pour ne pas répondre aux légitimes revendications des agents publics.

Alors que des discussions sont en cours dans le cadre d'un agenda social de la Fonction publique, le gouvernement doit permettre à la Fonction Publique et aux services publics de jouer tout leur rôle.

Leur action est un puissant moyen pour lutter contre les inégalités et les injustices sociales. Le rôle de l’État est aujourd'hui de donner les capacités d'agir pour améliorer la qualité des services rendus à tous les usagers sur l’ensemble du territoire et dans le même temps d’améliorer les conditions de travail et de rémunération des agents.

Les revendications des organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires porteront sur :

  • L’emploi en exigeant un moratoire immédiat sur les suppressions d’emplois et des créations partout où cela est nécessaire,

  • Les salaires et le pouvoir d’achat en exigeant notamment une augmentation urgente de la valeur du point d’indice,

  • L’abrogation du jour de carence,

  • L’amélioration du fonctionnement de la Fonction publique et des services publics.

Autant d'exigences que nous défendrons ensemble le 31 janvier pour peser sur les négociations à venir

ASSEMBLEE GENERALE: 13H30

SALLE MONTAIGNE (PARKING FOCH) RODEZ

MANIFESTATION15H00

PLACE DE LA PREFECTURE

Premier Degré

2) La réforme des rythmes à l'école primaire

Vous trouverez l'intégralité du dossier de presse du ministère de l'E.N en suivant le lien suivant:

http://multimedia.education.gouv.fr/2013_dossier_presse_reforme_rythmes_ecole_primaire/files/assets/downloads/publication.pdf


Ce que pourrez y lire explique la célérité des communes à vouloir appliquer la réforme le plus vite possible:

Le financement de la réforme : la création d’un fonds spécifique pour accompagner l’organisation d’activités périscolaires par les communes

Le gouvernement a décidé la mise en place d’un fonds exceptionnel visant à aider les communes à redéployer les activités périscolaires existantes notamment celles du mercredi matin et à en proposer de nouvelles.

Toutes les communes ayant décidé de mettre en œuvre les nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2013 se verront allouer une dotation forfaitaire de 50 euros par élève.

Les communes éligibles à la dotation de solidarité urbaine (DSU) cible ou à la dotation de solidarité rurale (DSR) cible se verront allouer 40 euros supplémentaires par élève, soit 90 euros par élève au total pour l’année scolaire 2013-2014. Elles bénéficieront à nouveau du fonds l’année suivante, à hauteur de 45 euros par élève.

Parmi les communes ayant choisi de reporter l’application de la réforme à la rentrée 2014, seules celles éligibles à la DSU cible ou à la DSR cible toucheront ces 45 euros par élève.


Second degré

3) Mobilisation autour des épreuves de langues

Partout en France des collègues sont mobilisés contre les conditions d’organisation des épreuves de langue du bac des séries ES et S et appellent tous les collègues à se mobiliser.

En effet,, pour la session 2013, de nouvelles modalités (BO n°43 du 24 novembre 2011) entrent en vigueur quant à la préparation et le passage des épreuves orales du bac. Non seulement, ces modalités bouleversent l’organisation pédagogique des lycées, mais surtout elles placent les enseignants de langue dan une situation absolument intenable :

  • Parce qu’il est impossible de préparer les élèves à des épreuves évaluant 5 compétences à raison de deux heures hebdomadaires.

  • Parce qu’il n’y a plus de sujets nationaux et que les enseignants doivent élaborer eux-mêmes les sujets qu’ils vont faire passer à leurs élèves.

  • Parce que l’inspection ne validant pas les sujets, les enseignants sont directement responsables de l’utilisation de documents soumis à des droits (documents « extraits d’émissions radio, de documentaires, de films, de journaux télévisés. Il ne s’agira en aucune façon d’enregistrements issus de manuels ou de documents conçus pour être lus » BO n° 43)

  • Parce que la pression des parents et des élèves, soucieux de réussir leur examen, portera exclusivement sur leur professeur qui sera aussi leur examinateur.

  • Parce que les enseignants ne sont pas considérés comme examinateurs, en conséquence ils ne seront pas rémunérés pour ce travail supplémentaire er cette surcharge de travail.

  • Parce que ces épreuves remettent en cause le cadre national, anonyme et ponctuel du baccalauréat et instituent de fait une inégalité de traitement des candidats.

Nous réclamons :

  • Le maintien du cadre national, anonyme et ponctuel du baccalauréat

  • L’organisation des épreuves orales nationales den dehors du temps de cours, en fin d’année, comme en français, avec une indemnisation des collègues.


4) La DGH est arrivée !!

La DGH (dotation globale horaire) pour l’année prochaine est arrivée dans les établissements, avec ses conséquences en perte des heures poste, heure de chaire, etc. Il faudra voter pour ou voter contre la répartition des heures qui propose votre chef d’établissement (voir même boycotter le CA et demander des comptes au Directeur d’Académie, M. Patozz)

Si vous voulez une information précise sur votre établissement vous pouvez nous contacter au mail de SUD : sudeducation12@wandoo.fr


4) FORUM mouvement 2013

Pour info, vous pouvez accéder au FORUM mouvement 2013 mis en place par le ministère pour les mutations inter académiques à cette adresse :

Adresse : https://idgrh2.adc.education.fr/forumsyndicats/

Mot de passe : «opmngd13 »

Ce forum a vocation d'être essentiellement une source d'information. Pas d'interactivité possible en posant des questions en direct.

Si vous avez des questions supplémentaires posées par les collègues, faites les remonter via mon adresse mail, j'interpellerai alors le ministère de mon côté au nom de la fédé, et interpellez votre rectorat (DPE) pour qu'ils/elles fassent de même.

ADHÉRER, Pourquoi ?

On ne sert à rien sauf le jour où on disparaît,

Le projet de SUD est de maintenir ouvert un espace de dialogue et de diffusion d'idées mais aussi une veille sur les difficultés rencontrées dans l'exercice de notre métier.

Nous ne sommes pas actuellement représentés dans les réunions officielles mais pouvons encore exister dans les discussions intersyndicales et comme relais.


Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois