Élections professionnelles : Qui veut la peau des libertés syndicales ?

lundi 28 mars 2011

De ces seules élections dépendra la représentativité des organisations syndicales de l’Éducation Nationale. L’unique condition pour être déclaré représentatif consistant à obtenir un siège aux CT
( comité technique).
Derrière ce projet, c’est à une totale redéfinition du champ syndical que veut se livrer le ministère, éliminant de la représentativité de très nombreuses organisations syndicales actuellement représentatives.
Car qui ne sera pas représentatif verra ses moyens syndicaux être drastiquement réduits.
Ce sont des centaines de sections syndicales d’écoles et d’établissements, animées par des centaines de militants syndicaux, qui risquent l’asphyxie.

Nous ne pouvons accepter que la réforme de la représentativité prive de droits syndicaux des organisations qui auront pourtant rallié les suffrages de dizaines de milliers de salarié-e-s de l’Éducation nationale.

Les salariés doivent avoir le droit de pouvoir compter sur l’organisation syndicale de leur choix pour les défendre au quotidien, le pluralisme des organisations syndicales est un garant des libertés syndicales.

NON, les libertés syndicales ne doivent pas être limitées par un quelconque score électoral, les droits syndicaux ne doivent pas reposer sur un nombre de sièges : tous les syndicats doivent y avoir accès !

Nous exigeons :

– Le maintien (au moins en l’état) des droits syndicaux pour l’ensemble des organisations qui en disposent aujourd’hui

– L’arrêt immédiat de la baisse des moyens syndicaux (conséquence des suppressions de postes !)

– Le retour aux heures d’information syndicale sur le temps de présence élève dans le 1er degré (10 heures annuelles) Le respect des libertés syndicales dans les écoles et les établissements.


Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois