Manif du 26 janvier : prise de parole de SUD Education 12

mardi 26 janvier 2021

A SUD Education, nous pensons que la politique autoritaire, rétrograde, méprisante de Jean Michel Blanquer est néfaste à tous les personnels de l’Education nationale.

Néfaste à toi, l’AESH puisque tu dépends maintenant des fameux PIAL et qu’ainsi, tu es affilié-e à plusieurs élèves sur différents établissements ou écoles. Tu ne reçois aucune formation et tu es soumis à des contrats et à des salaires plus que précaires.

Toi, l’AED qui trimes dans ton établissement pour un salaire dérisoire et sans perspectives d’avenir. Tu gères les absences des collègues non remplacé-e-s, tu es confronté-e aux salles de permanences bondées car les profs ne sont pas remplacé-e-s non plus.

Toi, l’Assistante de Service Social dont le salaire reste trop bas alors que ta charge de travail ne fait qu’augmenter. Depuis le COVID, tu vois toujours plus d’ étudiant·e·s tomber dans la précarité, tu demandes des moyens mais l’administration t’oppose une fin de non recevoir…

Toi, le personnel administratif qui voit sa charge de travail augmenter chaque année en même temps que le nombre de postes diminue et tu assistes à la précarisation de plus en plus grande des services administratifs.

Toi, l’enseignant-e de maternelle tu sais maintenant que tes programmes sont dans la ligne de mire de Blanquer avec des évaluations nationales de tes élèves dès la petite section.

Toi, l’enseignant-e d’élémentaire Tu dois remplir tout un tas de documents administratifs qui prennent toujours plus de temps ; tu vois ton métier se restreindre avec des méthodes d’enseignement de plus en plus cadrées et standardisées, avec des effectifs toujours plus hauts. Et sans aide des RASED qui sont en voie d’extinction.

Toi, titulaire remplaçant-e qui, en cette période de COVID, vois tes conditions de travail se dégrader encore plus . Face au non-recrutement de personnels supplémentaires pour faire face aux absences COVID des collègues, tu te retrouves dans des situations pédagogiques aberrantes.

Toi, le directeur ou la directrice d’école qui vois tes taches administratives s’alourdir avec toujours plus d’enquêtes à renseigner. Tu as été particulièrement sollicité-e en cette période de crise sanitaire pour le maintien du lien avec les familles, l’organisation du fonctionnement des établissements, la mise en place du protocole…

Toi, contractuel-le embauché-e pour des contrats de courtes durées tu es envoyé-e sur le terrain après, au mieux, quelques jours de formation dans les classes et tu n’as ni le salaire ni le statut des autres enseignant-es.

Toi, l’enseignant-e de collège qui enseignes à des classes entières alors que la situation sanitaire imposerait des demi-groupes. Tu devras bientôt entrer en concurrence avec les autres établissements pour pouvoir espérer obtenir quelques dotations pour ton collège.

Toi, l’enseignant-e de lycée qui déplores la réforme du BAC . Toi, l’enseignant-e de lycée professionnel qui assistes au démantèlement de la voie professionnelle. Vous subissez la transformation de vos lycées, selon Blanquer, avec toutes les inégalités que cela entraîne et dont le but final n’est que de supprimer des postes de profs.

La liste évoquée n’est pas exhaustive mais elle montre à quel point nous avons tous et toutes des raisons de nous mobiliser pour arrêter Blanquer et sa politique ! Son « Grenelle » n’est qu’une mascarade destinée à nous distribuer des miettes qu’il nomme primes pour mieux nous diviser. Si le confinement nous a démontré quelque chose, c’est bien l’importance pour le pays d’avoir ses écoles et établissements scolaires ouverts sous peine d’être complètement paralysé. Montrons leur la force du collectif, battons-nous pour nos conditions de travail et nos salaires et réclamons un vrai budget pour l’éducation.


Agenda syndical aveyronnais

<<

2021

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois