Budgets établissement et R.C.B.C

vendredi 23 novembre 2012

 Budgets établissement et R.C.B.C 

 

 Désormais les budgets d'établissement sont élaborés en fonction des contrats d'objectifs (contractualisation) passés avec le rectorat et les collectivités locale.

C'est la Lolf + un contrôle des collectivités locales en temps réel de l'application des budgets et de l'emploi des sommes qu'elles donnent (au passage, l'autonomie voulue par certains en prend un grand coup). Et cela pour le meilleur mais aussi pour le pire, car elles vont gérer avec l'acte III de la décentralisation, dans lequel leur seraient dévolues des fonctions toujours plus élargies en ce qui concerne le pilotage des cartes scolaires et des cartes de formation. 

 

En effet,  la loi a bien été votée, le 26 octobre dernier (vive la gauche). Voir ce lien qui renvoie au texte officiel :

 http://www.le-mammouth-dechaine.fr/Ndj/files/47c7085bc5d47664c61d639a0a7cec1e-903.html


L'objectif de la loi qui instaure cette réforme est clair. Le budget doit "dorénavant être élaboré en tenant compte notamment du projet d'établissement, du contrat d'objectifs conclu avec l'autorité académique ainsi que des orientations et objectifs fixés par la collectivité territoriale de rattachement."

 

Elle est donc le corollaire de la contractualisation des établissements, c'est-à-dire de la politique "d'objectifs de performance" qui se met en place dans l'Education nationale. De ce fait même cela implique de nouvelles formes de pilotage des établissements scolaires qui dépassent les seules procédures comptables. 

 

De plus il s'agit de préparer les établissements à une politique scolaire qui n'a rien à voir avec l'intérêt de l'élève, mais plutôt avec celui du marché du travail. Cette réforme arrive ainsi en parallèle à la volonté de développer des "bassins de formation" , de promouvoir de filières spécifiques souvent accrochées à une seule entreprise, bref de mettre à disposition du marché du travail des employés adaptés... autant de formules qui ont été testées et qui ont déjà bien montré leurs limites et leurs illusoires effets. Ce n'est pas notre vision de l'enseignement scolaire, ni notre ambition de professeur, ambition qui relève d'une démarche strictement contraire. 

 

Avec cette réforme du cadre comptable et sa mise en corollaire avec le prochain acte de décentralisation, avec l'arrivée de lettres de mission pour les chefs d'établissements, avec le développement de nouvelles pratiques de management dans la fonction publique, avec le développement de l'autonomie ... se mettent en place progressivement tous les outils qui vont concourir à la spécialisation des établissements, à leur mise en concurrence. 

 

L'impact sera fort sur l'enseignement distribué, la pédagogie qui en découle, l'égalité face aux formations. 

 

 


Agenda syndical aveyronnais

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois