Service Public d’Orientation : déconcertante concertation

vendredi 5 octobre 2012

On ne peut que s’interroger sur l’emploi d’une méthode que les personnels n’ont cessé de dénoncer sous le précédent gouvernement et avec laquelle ils pensaient en avoir fini.

Quel crédit accorder alors aux résultats des concertations et à la phase des négociations avec les organisations syndicales si les décisions sont déjà prises ?

Pas plus aujourd’hui qu’hier, le SPO (le Service Public de l’Orientation), issu de la loi de 2009 et mis en place sans aucune concertation, n’est acceptable !

Nos organisations syndicales demandent depuis plusieurs mois, que les textes qui organisent ce service soient revus, en particulier la partie qui concerne la formation initiale.

On ne peut vouloir un système scolaire avec plus de réussite et de justice sociale et ne pas prendre en compte la spécificité des besoins des élèves par rapport aux salariés. On ne peut réduire le travail sur l’élaboration des projets et des parcours aux seuls impératifs d’une insertion, voire d’une employabilité à court terme. On ne peut imposer aux personnels dans le cadre des « labellisations » un autre référentiel métier et d’autres conditions d’exercice.

Le souci des élèves « décrochés » ne peut servir de prétexte, à un détricotage du service public d’orientation de l’Education nationale qui du même coup ferait disparaître le rôle de prévention que jouent les conseillers d’orientation-psychologues et les directeurs de CIO.

Le SNES-FSU, la CGT Educ’action et SUD Education alertent sur les conséquences négatives, d’une « régionalisation » de l’orientation scolaire sur l’égalité d’accès aux formations sur tout le territoire. Elles demandent au Ministre d’ouvrir d’urgence des négociations sur ce dossier afin que l’expertise des personnels et de leurs représentants soit enfin entendue.

Le 20 septembre 2012


Agenda syndical aveyronnais

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois