Lettre ouverte au ministre des professeurs d’histoire-géographie

vendredi 12 avril 2013

Nous, professeurs d’histoire géographie et d'éducation civique en collège, tirons la sonnette d'alarme !

 

Nous accusons les programmes de 3e d'être trop dispersés et infaisables dans le temps qui nous est imparti.

 

Nous accusons la propension à augmenter les thématiques au programme de ne pas offrir la possibilité de donner du sens à nos enseignements.

 

Nous accusons le DNB de donner trop de place à la mémorisation éparse des connaissances et trop peu à la réflexion.

 

Nous accusons la présence de l'épreuve d'histoire des arts sans temps d'enseignement supplémentaire d'aggraver la situation !

 

 

À la suite de réunions avec l'inspection, nous avons fait remonter nos inquiétudes et notre impuissance à mener à bien le programme demandé. Comment enseigner et évaluer en 15 à 20 heures la Première Guerre mondiale, le stalinisme, le nazisme et la Deuxième Guerre mondiale…? Comment nos élèves peuvent-ils s’approprier les outils méthodologiques (croquis, cartes, textes, documents iconographiques …) tout en apprenant à rédiger dans ce temps imparti ?

 

L'inspection nous a fait remarquer qu'il « fallait n'utiliser que quelques documents pour mieux les traiter », on pourrait dire qu'il faudrait aussi moins de thématiques pour mieux les mettre en perspective ! Le programme ne permet aucun approfondissement et encourage au « zapping » thématique.

 

Nous n’avons pas choisi de mettre les élèves en difficulté, les programmes s’en chargent tout seul. Il y a, selon nous, urgence à réagir afin d’éviter les déconvenues qui se sont produites lors de la session du baccalauréat qui a suivi la réforme de l’Histoire-Géographie au lycée. Compte tenu du flou qui entoure l’épreuve du DNB et qui s’ajoute à l’épaisseur d’un programme quasi infaisable, nous vous demandons donc des mesures immédiates pour ne pas pénaliser les élèves qui se présenteront au DNB de juin 2013. Pour la rentrée 2013, nous demandons un allégement des programmes, une mise en œuvre qui n’oblige pas à recourir systématiquement à l’étude de cas et une clarification des objectifs et de la forme de l’épreuve du DNB.

 

En vous remerciant de l’attention que vous accorderez à notre inquiétude, en vous exprimant notre sincère dévouement à l'enseignement de l'histoire-géographie ; nous vous prions de bien vouloir accepter, Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs les Inspecteurs Généraux, nos salutations respectueuses.

 

Les équipes des professeurs d'histoire-géographie des collèges Les Clauzades (Lavaur-81), Albert Camus (Gaillac-81), Renée Taillefer (Gaillac-81)


Agenda syndical aveyronnais

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois