Lettre du 6 décembre

dimanche 7 décembre 2014

La fédération SUD éducation n’a pas de siège au Comité Technique Ministériel de l’éducation nationale.

Mais ce n’est pas pour ça qu’on va se croiser les bras ..


Voici la répartition des sièges :
FSU : 6 sièges (137 425 voix)
UNSA : 4 sièges (84751 voix)
FO : 2 sièges (52579 voix)
SGEN : 1 siège (34343 voix) 
CGT : 1 siège (21300 voix)
SNALC : 1 siège (21152 voix)

Les résultats complets : http://www.education.gouv.fr/pid31640/resultats-des-scrutins-nationaux-et-deconcentres-des-elections-professionnelles-2014.html

Résultats du vote au Comité Technique Ministériel de l’Éducation nationale : fiasco du vote électronique
Communiqué de la fédération SUD éducation du 4 décembre 2014

Avec 20302 voix et 5,24% des voix, SUD éducation maintient son nombre de voix par rapport à l’élection de 2011 (20241 voix) et baisse un peu en pourcentage (-0,55%). Nous remercions les personnels qui ont réussi, malgré les obstacles, à voter pour SUD éducation. Avec la répartition des voix, SUD éducation perd son siège au Comité Technique Ministériel de l’Éducation Nationale. C’est bien entendu une déception. Cela ne diminue en rien notre détermination à agir pour une autre école, une autre société, à faire vivre un autre syndicalisme, à porter une autre voix face à la hiérarchie, à lutter contre toutes les attaques d’où qu’elles viennent en toute indépendance.
Ces élections sont caractérisées par les nombreux et graves problèmes posés par le vote électronique
Lire la suite : http://www.sudeducation.org/Resulta...

PE remplaçant-e-s et en postes fractionnés : mise en œuvre d’une récupération horaire, flexibilisation inacceptable du temps de travail !
Communiqué de la fédération Sud-Education du 04 décembre 2014

Au Bulletin officiel n°38 du 16 octobre 2014, le ministère a publié la note de service n°2014-135 du 10-9-2014 pour la mise en œuvre du Décret n° 2014-942 du 20 août 2014 instaurant une récupération horaire pour les professeur-e-s des écoles remplaçant-e-s et en postes fractionnés. SUD éducation dénonce cette nouvelle étape dans la casse des statuts et appelle les personnels à faire valoir leurs droits.
Suite à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, différenciée selon les écoles, les professeur-e-s des écoles assurant des fonctions de remplacement et sur postes fractionnés peuvent être appelé‑e‑s à assurer plus de 24 heures de classe dans la semaine, en contradiction avec la définition du maximum hebdomadaire de service.
Conséquences néfastes de la désorganisation du temps de l’école provoquée par la réforme des rythmes scolaires, le ministère ouvre une nouvelle brèche dans la déréglementation du service des professeur-e-s des écoles en modifiant le décret relatif à leurs obligations de service et en instaurant « une récupération des heures effectuées en sus de 24h dans la semaine, sous la forme de journées ou de demi-journées non travaillées. »
Lire la suite :http://www.sudeducation.org/PE-remp...

LUTTES
Manifestation contre le chômage et la précarité !

Si ce n’est pas nous, alors qui ? Si ce n’est pas maintenant, alors quand ?
Le samedi 6 décembre 2014 aura lieu la 12e édition de la manifestation contre le chômage et la précarité et pour la justice sociale.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation des chômeurs, des précaires, des salariés et de la majorité de la population est loin de s’améliorer, bien au contraire. Chaque mois, de plus en plus de chômeurs, malgré l’explosion des radiations, des mesures contraignantes dont le but est de renforcer et multiplier les contrôles.
Une nouvelle convention d’assurance chômage défavorable aux chômeurs ; une allocation dont le plafond baisse de 57, 4 % à 57 % des derniers salaires ; des droits rechargeables, dont la mise en œuvre encore floue laisse craindre une pérennisation de la précarité. En effet, dans la conjoncture actuelle qui espère encore un CDI à temps plein ? Au-delà des chômeurs, les salariés voient leur revenu remis en cause, y compris le SMIC, et leurs conditions de travail dégradées, avec des attaques sans précédent contre les 35 h. et les seuils sociaux.
Lire la suite : http://www.ac-chomage.org/spip.php?...

 
Semaine d’action du patronat... De qui se moque-t-on ?

Trois organisations patronales, le Medef, la Cgpme et l’Upa, annoncent à grand renfort de publicité une « semaine d’action » avec pour cibles notamment :
- La fiscalité qui écraserait soi-disant les entreprises  ; pourtant l’impôt sur les sociétés est passé de 47,2 milliards d’euros en 2013 à 33,1 milliards dans le budget 2015... et les baisses de recettes de sécurité sociale seront pour ce même budget 2015 de 6,3 milliards au titre du Crédit impôt compétitivité emploi et du pacte de responsabilité.
- La mise en place du compte pénibilité serait administrativement insoutenable ; il faut rappeler que ce compte est une maigre et très partielle contrepartie des réformes des retraites pour les personnes ayant des travaux pénibles (par exemple le travail de nuit n’est compté comme pénible que de 0h à 5h du matin, or le code du travail le délimite pourtant de 21h à 6 h).

Lire la suite :http://www.solidaires.org/article49...

L’extrême-droite et ses idées sont les ennemies des travailleurs et des travailleuses
Le Front National vient de tenir son congrès à Lyon : une grand messe pour occuper le devant de la scène médiatique et tenter de se faire passer pour les défenseurs des « oublié-es du système ». Un système - le capitalisme, l’exploitation des travailleurs-ses, des chômeurs-ses, des retraité-es, par une poignée de privilégié-es - que le Front National, en réalité, ne remet pas du tout en cause !

Mais pour l’Union syndicale Solidaires, le Front national n’est pas un parti comme un autre. Il reste un parti fondamentalement d’extrême droite, raciste et nationaliste. La base de sa politique est la discrimination, la division au sein des travailleurs et travailleuses, la promotion d’un capitalisme national. Le programme du FN et les idées d’extrême droite sont totalement opposés aux intérêts des salarié-es !

Lire la suite : http://www.solidaires.org/article49...

Conférence des Nations Unies sur le climat 2015
Construisons la mobilisation !

Aujourd’hui, les connaissances sur l’écologie, les dérèglements climatiques, mettent en évidence la prépondérance de la responsabilité de l’activité humaine
. Les conséquences sont multiples et variables selon les endroits de la planète : disparition d’espèces animales et végétales, omniprésence des pollutions (terre, mer, air), raréfaction de l’eau douce et des terres agricoles, multiplication de catastrophes climatiques...
Le capitalisme est antinomique avec le respect de la planète, car son essence même repose sur le dogme de la croissance infinie avec la prééminence du profit dans toutes les activités humaines, et il ne peut donc être porteur de projets qui mettent la protection de la planète au cœur de sa préoccupation . C’est donc bien ce dogme qu’il faut combattre. C’est pour cela aussi que nous
sommes anticapitalistes
Lire la suite :
http://www.solidaires.org/IMG/pdf/-...

LECTURE

Les vives tensions émaillant les négociations qui se déroulent actuellement sur les seuils sociaux et la représentation du personnel dans les entreprises sont à la hauteur des enjeux pour chaque partie. Une chose est certaine, il y aura du changement. C’est le moment de passer en revue les différentes propositions et de rappeler celles de Solidaires. Une contribution de Laurent Degousée, co-délégué de la fédération SUD Commerces et Services-Solidaires.

Lire la suite : http://www.lescahiersdalter.fr/_les...

 

A très bientôt !


Agenda syndical aveyronnais

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois