Ouverture imposée de deux sections techniques au lycée GENERAL Jean Vigo

jeudi 6 janvier 2011

Lettre envoyée au Rectorat le 5 janvier 2011, toujours sans réponse au 7 février 2011

Suite à l’annonce du Rectorat de l’éventuelle ouverture d’une section STI2D au lycée Jean Vigo, et suite au vote négatif à cette ouverture par le Conseil d’Administration du 14 décembre 2010 (2 pour / 7 contre / abstentions), l’ensemble des personnels réitèrent par la présente leur refus de l’implantation de cette section pour les motifs suivants :

le lycée Jean Vigo se voit déjà confronté depuis quelques années à une constante diminution des effectifs. Nous estimons devoir bénéficier des moyens nécessaires pour consolider les sections en place, en effet, l’imposition de cette section n’aura pour conséquence que d’ôter des élèves de la filière S et la fragilisera d’autant.
Le « profil » du lycée Jean Vigo est celui d’un établissement plutôt tourné vers le tertiaire et non vers le technique comme l’est en revanche le lycée Jean Jaurès de St Affrique. Les arguments selon lesquels cette section ne peut se réaliser à Saint Affrique par « manque de vivier d’élèves » et que les élèves de la zone millavoise ne feraient pas l’effort d’aller à St-Affrique, peuvent être de la même facçon utilisés pour le lycée de Millau ; pas assez d’élèves et l’intérêt ne serait pas assez grand pour faire venir des élèves qui normalement iraient sur Rodez. Nous resterions donc avec sensiblement le même effectif et une fragilisation de la section S.

Il nous semble qu’il serait beaucoup plus profitable pour les deux établissements, au vu des difficultés communes des effectifs, de poursuivre une réflexion en commun sur des choix équilibrés de filières ; un profil technique pour le lycée Jean Jaurés et tertiaire pour celui de Jean Vigo même si bien evidemment, nous souhaiterions que les deux établissements puissent bénéficier des moyens nécessaires pour offrir les mêmes choix de part le caractère rural de nos lycées.
A l’argument selon lequel l’implantation de cette section serait cohérente car le lycée professionnel propose une filière en architecture, nous soulignons que les deux enseignements ne créent d’aucune manière des « passerelles » pour les élèves et n’exigent pas les mêmes enseignants. En quoi consisterait la cohérence ?
L’implantation de cette section pose également le problème des enseignants. Le lycée se verrait dans l’obligation de faire appel à des enseignants venant de Rodez pour un service de 2fois 1h30. Mis à part les difficultés prévisibles pour cet enseignant à s’impliquer dans la vie de notre lycée, cela l’obligerait à parcourir au minimum, 2 fois 80 kms, soit 160 kms et environ 2h15/ 2h30 de transport pour 3 heures de cours.

Avec la réforme de la 2nde qui impose déjà une multitude d’options d’exploration, un emploi du temps qui dégrade et désorganise déjà le rythme scolaire, il faudrait maintenant rajouter une option à 2 fois 1h30 ! Cela ne peut se réaliser tout logiquement qu’au détriment des enseignements déjà mis en place, au détriment du travail déjà investi par les équipes pédagogiques, audétriment de l’image de notre lycée présentant une option une année et pas les suivantes.
L’implantation de cette section pose le problème des locaux que nous ne pouvons inventer et qui se ferait donc au détriment d’autres sections, cette installation ne pourrait d’ailleurs se faire que dans l’espace du lycée professionnel, ce qui couperait toute cohérence et continuité avec le lycée général.

A ce jour, rien ne permet d’affirmer que le financement de la Région sera à la hauteur de tous les besoins
Enfin, le Conseil Supérieur de l’Education ainsi que l’ensemble des syndicats s’étant prononcé contre la réforme opérée sur cette section en décembre 2010, nous nous demandons en quoi l’implantation d’une section vidée de ses meilleures atoûts, pourrait servir le lycée

Nous, personnels du lycée Jean Vigo, réitérons notre désaccord sur l’implantation d’une section STI2D dans notre établissement pour les raisons que nous venons d’invoquer. Nous souhaiterions en revanche une consultation constructive sur les filières qui se base sur les réalités des terrains. A titre d’exemple :
pourquoi la demande cohérente d’un BTS Tourisme est-elle refusée
pourquoi ne pouvons-nous bénéficier des moyens nécessaires à la conduite des sections artistiques
pourquoi n’avons-nous pas les moyens nécessaires pour constituer des classes de langue à effectif correspondant aux textes
pourquoi n’avons nous pas les moyens nécessiares pour éviter d’avoir des classes de terminales à plus de ..
pourquoi n’avons-nous pas les moyens nécessaires pour un poste d’ouvrier spécialisé en informatique pour la maintenance du réseau et ordinateurs


Agenda syndical aveyronnais

<<

2019

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois